F1 - Wolff a vécu un week-end très stressant

F1 - Toto Wolff a vécu un week-end très stressant

Toto Wolff a vécu l'un de ses week-ends « les plus difficiles » à Montréal. Mercedes a eu de nombreux problèmes.

Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix du Canada, aidé par une pénalité pour Sebastian Vettel. Mercedes était dominée par Ferrari ce week-end, mais le constructeur a surtout eu une impressionnante série de problèmes, du vendredi au dimanche.

« Ce qui ressemble à une victoire a été un week-end très difficile pour l'équipe en coulisses, » a déclaré Wolff au site officiel de la F1.

Quelques heures avant la course, Mercedes a dû réparer une fuite hydraulique sur la voiture de Hamilton. L'équipe n'était pas certaine qu'il pourrait prendre le départ.  « Nous avions une voiture un million de morceaux dans la matinée (de la course), à cause d'une fuite hydraulique, et nous n'étions pas sûrs de faire la course ni de voir l'arrivée, » indique Wolff.

De nombreux problèmes

Mercedes a eu des soucis durant tout le week-end. Valtteri Bottas a eu un problème d'alimentation en essence dans la première séance, Lewis Hamilton a eu un accident dans la deuxième et Lance Stroll a eu une casse moteur dans a troisième, suite à un souci hors du moteur. « Je ne savais pas si (la casse de Stroll) allait nous affecter, » reconnaît Wolff.

En qualifications, Valtteri Bottas a fait un tête-à-queue en Q3, ce qui l'a mis en retrait sur la grille. Dans le tour de formation, Lewis Hamilton a craint un problème sur sa voiture mais Peter Bonnington, son ingénieur de course l'a rassuré. « C'est l'un des week-ends les plus difficiles dont je me souvienne, même si cela ne se voit pas dans le résultat, » précise Wolff.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

mercredi 12 juin 2019 à 14:48 Juju dit : C'est que le petit pépère s'est fait une chti'te angoisse! Heureusement, papa commissaire a consolé petit Toto.

mercredi 12 juin 2019 à 14:33 MANFRED91 dit : Oh, il a vécu un weekend difficile... le pauvre chéri, vient faire un câlin chachat.