24H du Mans - Mission accomplie pour Toyota

24H du Mans -  Toyota a atteint son premier objectif

Les pilotes Toyota sont satisfaits d'avoir assuré le doublé en qualifications aux 24 Heures du Mans.

La Toyota N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez) sera en pole des 24 Heures du Mans, grâce à Kamui Kobayashi. Il n'a pas pu faire le tour idéal mais il est ravi décrocher sa deuxième pole, après 2017.

« Je suis heureux d'être encore en pole ici, » déclare le Japonais. « En fait, j'espérais faire mieux que mon tour de 2017 mais il m'en a manqué un peu. Il y a deux ans, les conditions de piste et le trafic étaient parfaits, ce n'était pas tout à fait le cas cette fois. »

« Mais c'est une bonne sensation d'être en pole et maintenant nous allons tout faire pour décrocher un bon résultat dimanche après-midi. »

Buemi voulait assurer le doublé

La Toyota N°7 était en tête dès mercredi et Kobayashi a amélioré son temps jeudi. La N°8 (Buemi/Nakajima/Alonso) était seulement quatrième mercredi. Kazuki Nakajima l'a faite remonter au deuxième rang et Sébastien Buemi a amélioré son temps, pour échouer à 0''411 du temps de Kobayashi. Buemi est satisfait du doublé du constructeur.

« L'équipe a fait un bon travail parce que l'objectif était d'assurer un doublé sur la grille, » souligne le vainqueur de l'édition 2018. « Bravo aux pilotes de la N°7, ils ont fait un excellent travail et leur tour a été très rapide. »

« La première partie de l'événement est derrière nous, nous allons maintenant nous concentrer sur le plus important, la course. C'est une course de 24 Heures donc nous allons voir ce qui va se passer. »

Alonso craignait les équipes privées

L'an dernier, la N°8 étaient partie de la première place mais Fernando Alonso reste satisfait du résultat. La priorité était d'assurer le doublé.

« Le résultat me va, nous avons fait le travail, » estime le double champion du monde de F1. « Nous voulions placer les deux Toyota en première ligne et nous y sommes parvenus. »

Il ne s'attend pas à une victoire assurée pour Toyota : « Les privés étaient très proches mais nous avons réussi à rester devant et à préparer le week-end, » souligne Alonso. « C'est toujours dur de faire une course de 24 heures donc nous allons bien nous préparer vendredi, et nous serons prêts pour nous battre. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez