WRC - Le passage à l'hybride confirmé

WRC - Des voitures hybrides à partir de 2022

Le WRC va adopter une motorisation hybride à partir de la saison 2022. Le système sera commun durant les premières saisons.

Le WRC adopte l'hybride. Depuis plusieurs mois, le championnat évoquait cette nouvelle motorisation. Elle sera introduite avec la nouvelle génération de voitures, pour la saison 2022.

« Les voitures auront un système hybride, avec des composants et une informatique commune pour les trois premières années, avec la possibilité d'une plus grande liberté technique en 2024, » annonce la FIA. « Le but est de permettre aux voitures de rouler uniquement grâce à l'électrique dans les villes (durant les liaisons entre les spéciales) et d'apporter un surplus de puissance grâce à l'électrique dans les spéciales. »

Les détails techniques de cette hybridation doivent encore être définis et la FIA n'a pas annoncé de fournisseur. Les constructeur devraient obtenir une plus grande liberté de développement si les premières saisons sont concluantes.

Le règlement 2022 prévoit aussi de permettre à des voitures plus larges d'être adaptées dans des modèles WRC. Les voitures devront garder certains éléments visuels des modèles de série. Pour réduire les coûts de développement, la FIA veut trouver un manufacturier de pneus unique pour toutes les catégories de quatre roues motrices, pour la période 2021-2024.

Une évolution importante en sport automobile

L'hybridation du championnat du monde des rallyes suit la mouvance des modèles de série et de l'ensemble du sport automobile. En F1, les monoplaces sont hybrides depuis 2009 alors qu'en endurance, les prototypes ont adopté cette motorisation en 2012.

Le championnat du monde de rallycross avait de son côté prévu d'adopter une motorisation électrique pour la saison 2020, en profitant de la de la durée courte des courses. Le départ de plusieurs constructeurs a repoussé l'introduction de ce règlement à la saison 2021.

En WRC, le système commun permettra de limiter les coûts de développement. La Formule E a adopté une stratégie similaire. Les équipes avaient le même moteur durant la première saison, avant de développer le leur. Elles ont toujours une batterie commune, développée par McLaren.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

dimanche 16 juin 2019 à 13:23 leon dit : Ras le bol de ces courses de tondeuses à gazon .