24H du Mans - Les deux Toyota se raprochent

24H du Mans - La Toyota N°7 mène juste devant la N°8

Les Toyota dominent les 24 Heures du Mans après le premier quart de course, avec la N°7 devance la N°8, qui s'est rapprochée à moins de 20 secondes.

Les Toyota ont survolé les six premières heures des 24 Heures du Mans. La N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez) mène depuis le début de l'épreuve mais des voitures de sécurité ont réduit l'écart avec la seconde voiture de l'équipe.

La N°7 est partie depuis la pole et elle a passé le premier quart de la course en tête. Mike Conway a creusé un écart d'une minute sur Sébastien Buemi, aligné dans la N°8 (Buemi/Nakajima/Alonso) en début d'épreuve. Fernando Alonso est revenu à une cinquantaine de secondes mais une intervention de la voiture de sécurité a refait passer l'écart au delà de la minute, aux alentours de 1min15. Une nouvelle voiture de sécurité a permis à la N°8 de revenir à moins de 20 secondes. Quelques gouttes de pluie sont apparues mais les pilotes restent en slicks.

La Rebellion-Gibson N°3 (Laurent/Berthon/Menezes) occupe la troisième place. Elle était à cette position en début de course mais les voitures de sécurité aux permis aux deux BR-AER SMP, la N°11 (Petrov/Aleshin/Vandoorne) et la N°17 (Sarrazin/Orudzhev/Sirotkin), de prendre l'avantage. Laurent a doublé les deux prototypes pour reprendre la troisième place. La N°17 est quatrième, devant la N°11.

La seconde Rebellion, la N°1 (Jani/Lotterer/Senna) est sixième du classement général. Elle a perdu du temps en début de course. Bruno Senna a eu une crevaison et l'équipe a craint une seconde crevaison. Le Brésilien a aussi fait un tête-à-queue.

Duel animé en GT

En LMP2, l'Alpine-Gibson Signatech (Lapierre/Negrao/Thiriet) est en tête et elle se bat avec l'ORECA-Gibson G-Drive (Rusinov/van Uitert/Vergne). Nicolas Lapierre a dominé le début de course dans l'Alpine mais Job van Uitert a pris l'avantage. Une pénalité de 10 secondes, pour une infraction sous full course yellow, quand les voitures doivent rouler à 80km/h, a rendu la tête à l'Alpine, mais van Uitert a repris l'avantage. Après les changements dep ilotes, André Negrao a doublé Roman Rusinov et redonné la tête à G-Drive. L'ORECA-Gibson DragonSpeed (Gonzalez/Maldonado/Davidson) est troisième de la catégorie.

La course est très disputée en GTE Pro. La Porsche N°92 (Christensen/Estre/Vanthoor) mène. La Corvette N°63 (Magnussen/Garcia/Rockenfeller) était en tête dans les premières heures mais Daniel Serra a pris l'avantage avec la Ferrari AF Corse N°51 (Pier Guidi/Calado/Serra). Laurens Vanthoor a placé la Porsche N°92 au deuxième rang. Vanthoor avait pris la tête dans les stands mais Daniel Serra est repassé en piste. Kevin Estre a profité d'un bon arrêt pour remettre la Porsche N°92 en tête. La Ferrari N°51 est deuxième, juste derrière la Porsche. La Corvette N°63 occupe la troisième place.

Marcel Fässler a eu un gros accident avec la Corvette N°64 (Gavin/Milner/Fässler), suite à un contact avec la Porsche Dempsey-Proton N°88 (Hoshino/Roda/Cairoli) de Satoshi Hoshino. La Corvette a dû abandonner.

En GTE Am, cette Porsche N°88 a mené en début de course. Hoshino a fait deux tête-à-queue et la voiture a pris du temps. La seconde voiture de Dempsey Proton, la N°77 (Campbell/Ried/Andlauer) a pris la tête. La Ford Keating (Keating/Bleekemolen/Fraga) est passée devant et elle a augmenté son avance. Elle devance la Ferrari JMW (Segal/Baptista/Lu) et la Porsche Project 1 (Bergmeister/Lindsey/Perfetti).

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez