Publié le 16/06/2019 à 09:00

24H du Mans - La Toyota N°7 contrôle en tête

24H du Mans - La Toyota N°7 contrôle après 18h00 de course

La Toyota N°7 est en tête des 24 Heures du Mans à six heures de l'arrivée. Elle a repris l'avantage sur la N°8 durant la nuit.

Les Toyota mènent toujours après 18 heures de course. La N°7 (Conway/Kobayashi/Lopez) a repris la tête durant la nuit, devant la N°8 (Buemi/Nakajima/Alonso).

La N°8 avait pris l'avantage dans la soirée. Mike Conway était dans la N°7 et il est repassé en tête suite à un arrêt, devant Sébastien Buemi, qui roulait dans la N°8. Conway a porté son avancé à plus d'une minute grâce à une voiture de sécurité. L'Anglais a fait un arrêt pendant une intervention de la voiture de sécurité. Il a dû attendre au bout de l'allée des stands et Buemi a ainsi repris la tête.

Kamui Kobayashi a replacé la N°7 en tête et l'écart a augmenté, au delà de la minute. Avec la N°8, Fernando Alonso a réduit l'écart mais il a encore grandi. La voiture de sécurité est intervenue dans la matinée, ce qui a séparé les deux prototypes de 1min30.

La Rebellion-Gibson N°3 (Laurent/Berthon/Menezes), troisième samedi après-midi, a perdu du temps samedi soir suite à un accident de Thomas Laurent. Rebellion a vite réparé le prototype mais la BR-AER SMP N°17 (Sarrazin/Orudzhev/Sirotkin) a pu passer devant. Egor Orudhev a eu un accident avec la N°17 et il a abandonné. La N°3 a récupéré la position. Ce matin, la Rebellion a reçu une pénalité de trois minutes pour avoir utilisé des pneus non déclarés. L'autre voiture de SMP, la N°11 (Petrov/Aleshin/Vandoorne), a ainsi récupéré la troisième place. Gustavo Menezes a repris la piste juste derrière avec la Rebellion mais il est ensuite sorti de la piste, ce qui lui a fait perdre deux tours.

L'autre Rebellion, la N°1 (Jani/Lotterer/Senna), est cinquième après le temps perdu en début de course avec une crevaison.

Les écarts ont augmenté en LMP2 et en GTE Pro

En LMP2, l'ORECA-Gibson G-Drive (Rusinov/van Uitert/Vergne) a pris l'avantage sur l'Alpine-Gibson Signatech (Lapierre/Negrao/Thiriet) dans la soirée. Une intervention de la voiture de sécurité a permis à la voiture de G-Drive de porter son avantage à une minute. Il est maintenant de trois minutes. La ORECA-Gibson Jackie Chan DC N°38 (Tung/Richelmi/Aubry), troisième, se rapprochait de l'Alpine mais elle a perdu du temps à cause d'une crevaison dans la 18ème heure de course. L'ORECA-Gibson DragonSpeed (Gonzalez/Maldonado/Davidson) était quatrième mais Pastor Maldonado a eu un accident et il a dû abandonner.

Les écarts ont aussi grandi en GTE Pro, avec la Ferrari AF Corse N°51 (Pier Guidi/Calado/Serra) en tête. La Porsche N°92 (Christensen/Estre/Vanthoor) menait au début de la nuit, devant la N°51. Les deux voitures ont profité d'une voiture de sécurité pour creuser l'écart sur leurs rivales. La N°92 a eu des problèmes d'échappement et Porsche a dû intervenir dans les stands. La voiture est repartie avec plusieurs tours de retard. La N°51 s'est retrouvée nettement en tête mais la Porsche N°91 (Lietz/Bruni/Makowiecki) a réduit l'écart et elle a pris l'avantage durant une phase d'arrêts. Un changement de pneus sous régime de sécurité lui a fait perdre du temps. La Ferrari N°51 mène avec près d'une minute sur la Corvette N°63 (Magnussen/Garcia/Rockenfeller), mais elles sont sur des stratégies décalées et la  course est ouverte. La Porsche N°93 (Pilet/Bamber/Tandy) occupe la troisième place.

Enfin, en GTE Am, la Ford Keating (Keating/Bleekemolen/Fraga) domine toujours, malgré un tête-à-queue de Ben Keating en début de matinée. La Porsche Project 1 (Bergmeister/Lindsey/Perfetti) est deuxième, devant la Ferrari JMW (Segal/Baptista/Lu).

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez