La configurateur de la Bentley Flying Spur (2019)

Bentley Flying Spur (2019) : le configurateur

Vous pouvez maintenant configurer la Bentley Flying Spur de vos rêves.

Tout juste présentée, la nouvelle Bentley Flying Spur peut d'ores et déjà être configurée en ligne sur le site Internet du constructeur. Sur la première page, Bentley propose plusieurs configuration pré-établies mettant l'accent sur l'élégance ou la sportivité au choix. Mais il reste possible de combiner soi-même les différents éléments de finition proposés. Accédez au configurateur.

Trente teintes de carrosserie sont affichées, pour sept types de jantes. Concernant les selleries, onze coloris et trois types de découpage des couleurs sont disponibles. Bentley propose ensuite quinze placages de bois différents pour la planche de bord et deux pour les contreportes arrière. Ceintures de sécurité assorties aux surpiqûres elles-mêmes personnalisables, logos Bentley brodés et finition de volant permettent également de concocter la Flying Spur selon ses goûts. Chaque choix possible a droit à une brève description.

Les options

La liste des options comprend notamment le fameux panneau rotatif à trois faces pour la planche de bord, une statuette de capot lumineuse, un toit panoramique intégral, un pare-brise chauffant, une finition diamantée des aérateurs et un éclairage d'ambiance mais aussi un pack d'assistances incluant régulateur de vitesse adaptatif et assistant de maintien dans la voie, des équipements pourtant présents de série sur de plus en plus de véhicules bien moins luxueux. Il en va de même pour le chargeur de téléphone à induction.

Sous le capot, une seule possibilité : un W12 6L biturbo de 635ch associé à quatre roues motrices mais aussi directrices, une première chez Bentley. Suspension pneumatique adaptative et barre stabilisatrices actives sont de série. Le tarif de la nouvelle Flying Spur n'a pas encore été communiqué. Les premières livraisons sont prévues pour début 2020.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez

Commentaire(s)1

mardi 18 juin 2019 à 18:21 Das gogo dit : Avant il suffisait de configurer la VW Phaeton C'est la même grosse dindon grotesque...