F1 - Renault aura des nouveautés ce week-end

F1 - Renault a prévu des nouveautés pour le Grand Prix de France

Renault a prévu plusieurs nouveautés sur son châssis pour le Grand Prix de France. L'équipe a déjà amélioré son moteur.

Renault a décroché son meilleur résultat de la saison à Montréal, mais la monoplace avait pourtant peu évolué. L'équipe a surtout pu exploiter la pleine puissance de son moteur, une chose impossible en début d'année à cause de soucis techniques.

Cyril Abiteboul, le patron de l'équipe Renault, avait promis un « plan d'action » après un début de saison en dessous des attentes. Ce plan devrait se concrétiser ce week-end au Grand Prix de France, avec d'importantes évolutions sur la R.S.19.

« La France est clairement une étape importante, » indique Abiteboul. « Le Castellet est non seulement notre Grand Prix national mais aussi l'occasion d'afficher une nouvelle amélioration de notre compétitivité. »

« Si le Canada et son circuit typé "moteur" » ont souligné les gains de performances de notre groupe propulseur, la France verra l'introduction de plusieurs évolutions sur le châssis. Une chose est claire : nous ne pouvons pas nous reposer sur le résultat de Montréal, nous devons viser le même en continuant de nous battre pour réduire l'écart face aux leaders. »

Renault a amélioré son groupe propulseur

Renault a déjà fait de gros progrès sur le moteur. Les soucis du début de saison n'ont pas montré le véritable potentiel du V6 Renault mais des correctifs ont été apportés à Barcelone.

« Nous savions que le moteur affichait de bonnes performances dès les premiers essais et la première course, » précise Rémi Taffin, le directeur technique moteur de Renault. « Dans l'ensemble, nous avons connu un hiver productif et intense sur ce front, mais nous avons été pris au piège de deux incidents dans les deux premières courses. Nous avons depuis montré notre capacité à réagir en introduisant des évolutions à Barcelone, contrecarré nos problèmes et démontré que notre groupe propulseur pouvait être fiable d'une part et performant d'autre part. »

Renault ne compte pas s'arrêter là : « Nous disposons d'une bonne base, mais nous sommes conscients qu'il reste beaucoup à faire et que nous en avons encore bien plus à venir, » estime Taffin. « Nous pouvons toutefois dire que nous étions satisfaits à Montréal d'être exactement à la place que nous visions : "meilleurs des autres". »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez