F1 - Renault a « lancé sa saison » à Montréal

F1 - Renault veut rester au niveau montré à Montréal

Le Grand Prix du Canada a apporté un regain de confiance chez Renault. Nico Hülkenberg y voit un tournant dans la saison du constructeur.

Renault a marqué autant de points à Montréal que dans les six premières courses de la saison réunies. Le constructeur français est passé de la huitième à la cinquième place du championnat, à seulement deux points de McLaren.

Ce résultat arrive à point nommé, avant le Paul Ricard, où Renault aura des nouveautés sur sa voiture. L'équipe se rend sur cette course avec un regain de confiance.

« Nous abordons le Grand Prix de France dans la foulée d'un bon résultat d'ensemble au Canada, » souligne le patron de l'équipe. « Après un début de saison décevant, nous avons démontré toute notre capacité à rebondir de manière professionnelle et contrôlée. »

« Le week-end a été bien exécuté avec de belles prestations de Daniel et Nico en qualifications et en course. Ce résultat et la manière dont nous l'avons obtenu devraient nous donner la confiance et la motivation nécessaires pour attaquer une intense série de courses avec cinq Grands Prix avant la pause estivale. »

Le tournant de la saison ?

Différents problèmes ont empêché Renault d'exploiter son plein potentiel en début de saison. Nico Hülkenberg espère que Montréal va permettre de lancer une nouvelle dynamique.

« Le travail porte toujours ses fruits, » estime l'Allemand. « C'était bien de voir un bel effort collectif aboutir sur un excellent résultat final. Nous avions sous-performé lors des rendez-vous précédents, parfois en raison de fautes techniques ou d'erreurs humaines. J'ai l'impression que nous avons toujours eu ce potentiel, mais cela ne se concrétisait pas. Nous avons enfin connu un week-end propre et linéaire pour inscrire de gros points. J'espère que ce sera le tournant de notre saison. »

Il vise encore un bon résultat ce week-end : « Nous avons de nouvelles évolutions pour cette course et j'ai hâte d'en profiter, avec l'espoir qu'elles amélioreront les performances de la monoplace pour nous aider à réduire l'écart avec les équipes de pointe. Nous avons un bon ensemble, performant de manière régulière, donc je suis optimiste pour Paul Ricard. »

Daniel Ricciardo sent aussi que Renault est sur les bons rails : « C'était génial de voir de la positivité sur tous les visages après l'arrivée, » précisé-t-il. « Nous avons entamé la saison avec beaucoup d'attentes, mais je pense que nous commençons à montrer notre vrai rythme. Je suis ravi que l'équipe ait connu un week-end solide même s'il a été parfois stressant. Nous avons toutefois continué de travailler et je crois que nous sommes sur la bonne voie. Il y a assurément encore plus de travail à fournir pour satisfaire nos ambitions, mais c'était très amusant de se battre avec les trois écuries de pointe pendant un temps au Canada. »

Des gains concrets sur le moteur

Le résultat du Canada a été obtenu grâce aux progrès sur le moteur. Des soucis sont survenus en début de saison mais l'évolution apportée à Barcelone a permis à Renault de corriger le tir.

« Montréal est un circuit très typé « moteur », d'où une certaine satisfaction de voir ces bonnes performances, » souligne Rémi Taffin, le directeur technique moteur de Renault. « Pour la première fois de la saison, nous avons pu travailler sur un ensemble performant tout au long du week-end. »

« Il faut désormais répéter cela et nous avons une belle occasion d'afficher le même niveau de compétitivité pour notre course à domicile en France. Nous avons enfin lancé notre saison, mais il nous reste beaucoup de travail. Nous voulons reprendre la quatrième place et distancer le peloton. »

Le Canada a donné un nouvel élan à Renault  : « L'ambiance est excellente au sein de l'équipe, surtout après Montréal, » souligne Taffin. « Nos collaborateurs ont apprécié cette course et c'est peut-être une première cette saison. C'est un véritable coup de pouce pour tous avant notre course à domicile. C'est toujours agréable d'évoluer sur ses terres, où l'on peut sentir la chaleur, l'énergie et la fierté du public. Cela nous donne un surplus de motivation, même s'il y a un tout petit plus de pression. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 19 juin 2019 à 01:28 zut! dit : Tant mieux pour Renault et ses magnifiques pilotes si les choses s’améliorent. Mais de là à triompher... Ils sont quand même à 1 tour du vainqueur. La route est malheureusement encore longue.