F1 - Alfa Romeo doit faire « moins d'erreurs »

F1 - Frédéric Vasseur estime qu'Alfa Romeo doit faire moins d'erreurs

Frédéric Vasseur estime qu'Alfa Romeo doit mieux travailler après plusieurs courses difficiles. Kimi Räikkönen se plaint d'un manque d'adhérence.

Alfa Romeo a marqué des points dans chacune des quatre premières courses de la saison, mais pas dans les trois suivantes. L'équipe a chuté de la cinquième à la neuvième place du championnat. Elle aura des nouveautés au Paul Ricard et Frédéric Vasseur, son patron, espère des progrès. Il estime qu'Alfa Romeo est responsable de sa forme actuelle.

« Les trois dernières courses ne se sont pas passées comme prévu, mais ce serait facile d'attribuer ces résultats à la malchance ou à des circonstances en notre défaveur, » estime le Français. « L'équipe doit faire moins d'erreurs et nous devons travailler plus, ce que nous avons fait après le Canada, pour réussir à exploiter le plein potentiel de notre voiture. »

« Il n'y a pas de raison d'être négatifs, nous faisons preuve d'un esprit combattant et nous allons exploiter les développements prévus pour les prochaines courses. »

« Je pense que nous pouvons retrouver les performances du début de saison et revenir dans la lutte pour les points. »

Räikkönen espère des progrès au Paul Ricard

L'Alfa Romeo a souffert d'un manque d'adhérence dans les dernières courses. Kimi Räikkönen estime que sa monoplace manquait de constance et il se plaignait même d'une voiture qui roulait « en crabe » à Monaco.

« Nous avons manqué d'adhérence récemment, et cela faisait que nous avions un déficit de performance, » analyse le champion du monde 2007. « Cela se passait bien dans certains virages, mais c'était très étrange dans d'autres. Nous aurons des nouveautés en France donc cela devrait nous aider à retrouver le niveau du début de la saison. »

Antonio Giovinazzi, récemment récompensé par le trophée Lorenzo Bandini pour ses performances, garde l'espoir : « Je ne perds pas confiance, je sais ce que l'équipe peut faire, » précise l'Italien. « Quand on ne se bat pas, on a déjà perdu, et nous n'abandonnerons jamais. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez