F1 - Les pilotes pourront attaquer au Castellet

F1 - Les pneus permettront aux pilotes d'attaquer au Paul Ricard

Pirelli pense que les pilotes pourront attaquer sans retenue au Grand Prix de France, grâce à des pneus plus durs qu'en 2018.

Pirelli apporte ses pneus C2, C3 et C4 au Paul Ricard. Les C4 sont équivalents aux super-tendres de l'an dernier, déjà proposés sur ce circuit. Les C2 correspondent aux médiums et les C3 aux tendres, alors qu'en 2018, le manufacturier avait apporté les tendres et les super-tendres, qui n'ont pas d'équivalent. Les pneus durs seront donc un cran plus durs que l'an dernier et Pirelli pense que cela permettra aux pilotes d'attaquer sans retenue.

« Notre sélection de pneus est un peu plus conservatrice que les tendres, super-tendres et ultra-tendres que nous avions l’an dernier, parce que les super-tendres ne font plus partie de la gamme 2019, » précise Mario Isola, le responsable de la compétition automobile de Pirelli. « Les pilotes devraient donc être en mesure d’attaquer du début à la fin de chaque relais. »

« Même si une grande partie du circuit a été réasphaltée, cela ne devrait pas changer profondément les caractéristiques de la piste. Puisque ce n’est que notre deuxième visite sur ce circuit, les équipes n’ont pas énormément de données, donc il y aura beaucoup de choses à apprendre. »

Une meilleure comparaison avec 2018

En 2018, le Paul Ricard était l’un des trois circuits resurfacés, où Pirelli avait des pneus légèrement plus fins. Le manufacturier apporte ces pneus sur toutes les courses cette année. Le Castellet permettra donc de mieux voir l’influence de l’évolution des voitures sur les pneus.

« L’an dernier, nous avions les pneus plus fin en France, comme à Barcelone et Silverstone, et nous allons pouvoir faire un comparaison directe pour voir l’évolution des voitures depuis 2018, » précise Isola.

Pirelli a roulé au Paul Ricard il y a quelques semaines, mais sur un autre tracé : « C’était sur une configuration plus courte, différente du circuit de Grand Prix, » indique l’Italien.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez