F1 - GP de France : Les données clés

F1 - Les données à connaître pour le Paul Ricard

Avant chaque Grand Prix, Sport Auto détaille les éléments et les statistiques pour suivre et comprendre la course. Voici les données clés pour le Paul Ricard.

- 8ème course du championnat 2019
- Grands Prix en France : 59
- Grands Prix au Paul Ricard : 15
- Vainqueur 2018 : Lewis Hamilton
- Poleman 2018 : Lewis Hamilton - 1'30''029
- Meilleur tour 2018 : Valtteri Bottas - 1'34''225
- Voir le programme TV

Le circuit

- Distance : 5,842 km x 53 tours = 309,626 km
- Vitesse maximale : 343,0 km/h
- Vitesse moyenne : 233,604 km/h
- Distance avant le premier virage : 590 m
- Nombre de virages : 15
- Nombre de freinages : 8
- Pourcentage du tour au freinage : 17 %
- Passages de rapports par tour : 42
- Longueur de l'allée des stands : 595 m
- Temps d'un arrêt aux stands : 24,289 sec (arrêt le plus rapide en 2018)
- Appuis aéros : 3/5
- Forces latérales : 4/5
- Usure des pneus : 4/5
- Abrasivité de l'asphalte : 3/5
- Adhérence de l'asphalte : 3/5

Données Mercedes, Renault, Pirelli et Brembo

Les informations

- Durs (blancs) : C2
- Médiums (jaunes) : C3
- Tendres (rouges) : C4
- Les pilotes devront garder un train des tendres pour la Q3, et un train des médiums et des durs pour la course, avec obligation d'utiliser l'un des deux.
- Les sélections de pneus des pilotes
- Pressions minimales imposées sur les slicks : 23 psi à l'avant et 20 psi à l'arrière
- Limites de carrossage imposées : -3,50° à l'avant et -2,00° à l'arrière
- Vainqueurs depuis la pole sur les 10 dernières éditions : 5
- Victoire depuis la position la plus éloignée sur la grille : 5ème
- Nombre d'arrêts en 2018 : 20
- Stratégie du vainqueur en 2018 : 1 arrêt
- Dépassements sans DRS en 2018 : 15
- Dépassements avec DRS en 2018 : 35
- Possibilité de voiture de sécurité : 100 %
- Zones de l'aileron mobile : Ligne droite principale et ligne droite entre les virages 7 et 8
- Commissaire pilote : Yannick Dalmas

Les statistiques

- Mercedes peut décrocher son 10ème succès consécutif. Cela n'est arrivé que quatre fois dans l'histoire, dont deux pour l'équipe allemande, qui n'a jamais réalisé de meilleures séries.
- Kimi Räikkönen reste sur une série de trois podiums en France, en 2007, 2009 et 2018

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez