F1 - Haas doit se poser « les bonnes questions »

F1 - Grosjean pense que Haas doit se poser « les bonnes questions »

Romain Grosjean pense que Haas doit tout faire pour progresser avant le Red Bull Ring. L'équipe n'a pas encore trouvé la cause de ses soucis au Paul Ricard.

Haas a vécu un week-end très difficile au Grand Prix de France. Kevin Magnussen a pris la 17ème place et Romain Grosjean a abandonné, alors qu'il était également loin du top 10. Depuis le début de la saison, Haas a souvent été performante en qualifications avant de souffrir en course, en raison de difficultés pour faire chauffer les pneus. Après les qualifications, Romain Grosjean estimé que le mal est plus profond et que Haas a pris une mauvaise direction dans le développement. Il a dresse le même bilan après l'arrivée.

« La voiture n'avance pas, » a déclaré le Franco-Suisse dans Formula One sur Canal + Sport. « Il faut qu'on se pose les vraies questions pour l'Autriche parce qu'il faisait chaud (...), parce que nous avons réussi à avoir de la température dans les pneus. La voiture se comporte bien. Elle est sympa à conduire, je me suis amusé, honnêtement, même si j'étais tout seul. Le temps au tour n'est pas là. »

Grosjean pense que Haas doit « se poser le maximum de questions possibles » : « Peut-être revoir les évolutions que nous avons amenées, essayer d'analyser le tout par rapport à l'année dernière. C'est alerte rouge, alerte cobra, tout ce que vous voulez. Nous allons chercher, nous allons trouver. Nous avons toujours trouvé par le passé. »

Le plus mauvais week-end de Haas

Günther Steiner, le patron de l'équipe, attend aussi une réaction. Il estime que Haas n'avait jamais été autant en difficulté depuis ses débuts en 2016. « Malheureusement, ce week-end a été le plus mauvais depuis le lancement de l'équipe, » a déclaré l'Italien après l'arrivée. « Nous devons trouver un moyen de sortir de ces problèmes. C'est n'est pas le niveau que nous souhaitons. »

Romain Grosjean estime que la voiture a un bon comportement. Le seul problème est le manque de performances : « Je suis content de ma course, » précise-t-il. « J'ai donné le maximum. J'ai roulé aussi vite que possible. Je me retrouve devant mon équipier au moment où nous arrêtons la voiture. Je pense que j'ai le maximum et de ce côté là je suis content. »

L'abandon de Grosjean aura un effet positif pour l'Autriche. Il pourra changer de boîte de vitesses sans recevoir de pénalité, et ainsi bénéficier d'une évolution de la suspension arrière, que Magnussen avait depuis deux courses.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

mardi 25 juin 2019 à 08:16 legars dit : Tiens ça c'est une idée. Les écuries échangerait leurs pilotes le temps d'un show. Ça serait intéressant...

lundi 24 juin 2019 à 17:13 mikos dit : incroyable gros jean tu n a jamais et tu seras jamais champion du monde tu est loin d etre a la hauteur meme avec une mercedes

poool/views/script not found