F1 - Chandhok surpris que Ferrari l'ait cité

F1 - Karun Chandhok surpris que Ferrari l'ait cité dans l'affaire de la pénalité

Karun Chandhok est surpris que Ferrari ait cité une de ses analyses pour rouvrir le dossier de la pénalité de Sebastian Vettel à Montréal.

Karun Chandhok s'est retrouvé malgré lui impliqué dans l'affaire de la pénalité de Sebastian Vettel à Montréal. Ferrari voulait une révision de l'incident mais pour que cela soit possible, la Scuderia devrait apporter des éléments nouveaux et pertinents. Parmi ces éléments figuraient une analyse de Chandhok sur Sky Sports F1, le diffuseur de la F1 en Grande-Bretagne, pour qui il est consultant. L'ancien pilote HRT et Team Lotus y expliquait pourquoi il jugeait la pénalité non justifiée.

La FIA a estimé qu'il ne s'agissait pas d'un élément pertinent et Lewis Hamilton a même ironisé sur cette preuve apportée par Ferrari. Chandhok estime que les commissaires ont eu raison de ne pas prendre son analyse en compte.

« La FIA a eu raison de rejeter cette analyse dans l’appel (qui était en fait une demande de révision, NDLR), parce qu’il est impossible que l’opinion d’une tierce partie, en particulier quelqu’un qui travaille pour un diffuseur télévisé, puisse compter comme une preuve factuelle, » indique l’Indien sur le site de Sky Sports F1.

Chandhok ne s'y attendait pas

Karun Chandhok n'était pas présent au Paul Ricard ce week-end et lorsque la décision de la FIA a été rendue, il  a été surpris d'être cité par Ferrari.

« J’espérais passer un moment calme mais mon téléphone et Twitter sont devenus un peu fous vendredi, » déclare Chandhok, qui ne s’attendait pas à devenir un acteur de l’affaire : « Je n’en savais rien, en fais j’étais sur un shooting pour une émission automobile quand mon téléphone a commencé à sonner sans discontinuer. »

« Même si j’ai évidemment été flatté d’apprendre qu’une équipe aussi importante que Ferrari estime que mon analyse méritait d’être incluse dans leur demande d’appel, c’était également perturbant qu’ils choisissent de le faire. »

« A en tous cas, à en juger par les messages que j’ai reçus, toute l’affaire a beaucoup amusé mes amis dans le paddock ce week-end ! »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

poool/views/script not found