Quand Lalique rend hommage à Bugatti... [vidéo]

Lalique rend hommage à Bugatti en recréant, en cristal, l'Eléphant dansant. C'est l'iconique bouchon de radiateur de la Royale (Type 41).

Rembrandt Bugatti, frère d'Ettore Bugatti (fondateur de la marque automobile éponyme), avait une grande passion pour la sculpture animalière. C'est lui qui a créé l'Elephant dansant, devenu l'un des symboles du constructeur français. A la mort de son jeune frère, Ettore décide de faire de l'animal l'ornement principal du bouchon de réservoir de l'une de ses plus incroyables créations : la Type 41 Royale. 

A l'origine, l'animal était en argent. Aujourd'hui, la sculpture se décline en cristal. "Lorsque j'ai découvert il y a quelques années l'oeuvre extraordinaire de Rembrandt Bugatti, j'ai immédiatement fait le lien avec René Lalique" explique Silvio Denz, le Président Directeur Général de la maison Lalique. "Les deux hommes sont de la même région, l'Alsace, ce sont deux artistes emblématiques créatifs de la même époque, et qui ont tous deux fait entrer l'Art dans le symbole de la révolution industrielle, la voiture, avec leurs célèbres mascottes" ajoute-t-il.

La création de l'Eléphant dansant en cristal

En clin d'oeil au travail des deux hommes, Lalique lance une collection Bugatti. Parmi les œuvres reproduites, selon la technique de la cire perdue*, il y a l'Elephant dansant. Dans une vidéo, publiée sur sa chaîne YouTube, le créateur nous plonge dans les coulisses de la réalisation de cette sculpture. 

Chaque pièce est unique, taillée et sculptée par les maîtres Verriers. Lalique prévoit de réaliser 609 "pachydermes". Tous les exemplaires, qu'ils soient incolores (431 ex.), noirs (55 ex.), ambre (88 ex.) ou bleus (35 ex.), sont signés, numérotés et accompagnés d'un certificat d'authenticité. Le prix de la sculpture (18 cm de haut) oscille entre 8.000 et 15.000€ selon la teinte. 

*cette technique consiste à mouler du plâtre autour d'un sujet en cire qui sera ensuite fondu pour que le négatif ainsi créé puisse accueillir du cristal.

Photo de Valentin Devillaire

posté par :
Valentin Devillaire

Réagissez

Commentaire(s)3

mercredi 10 juillet 2019 à 13:19 garcia72 dit : ... oui, mais l'article parle de "Bugatti" : ce n'est pas objectif, ça exploite la mémoire d'un frère (par des... allemands)... Quant à Lalique, il a (la Maison) a créé des mascottes pour 17 marques de voitures ! Je pensais "mascottes" plus que Bugatti en lisant, @Geraldine.

mercredi 10 juillet 2019 à 12:54 geraldine dit : @garcia72. C'est ce qui est écrit

mercredi 10 juillet 2019 à 10:37 garcia72 dit : La statue est l'oeuvre de Rembrandt Bugatti, et non de d'Ettore.