La Lotus Evija (2019) sort de l'ombre ! [vidéo]

VIDEO. Lotus lève le voile sur l'hypercar électrique Evija.

Lotus présente l'Evija après avoir suscité autant d'impatience que de curiosité, voire de crainte. Il faut dire qu'il s'agit de la première voiture électrique de la marque et de sa première hypercar mais aussi du premier modèle entièrement nouveau de la firme depuis son rachat par le géant chinois Geely fin 2017. C'est aussi la première Lotus de route à châssis monocoque en carbone, la première Lotus de route à transmission intégrale ou encore la première Lotus dotée d'un système d'info-divertissement connecté à des services en ligne. Mais l'attente est enfin terminée, alors découvrez la Lotus Evija en vidéo !

Autre nouveauté que révèle le clip, c'est le langage esthétique inauguré par l'Evija qui se retrouvera sur de futures Lotus. L'allure est agressive sans être exubérante et le dessin met en avant des éléments techniques à commencer par les deux tunnels à effet venturi qui traversent les ailes arrière, dont la sortie est cerclée de LED qui font office de feux arrière. Ces conduits sont même éclairés de l'intérieur via des LED dédiées. L'Evija est dotée d'une jupe avant à deux étages, de feux avant verticaux longeant la crête des ailes, d'un toit vitré, de portes dièdres, d'un aileron arrière à DRS (réduction de traînée sur demande) qui se déploie automatiquement et d'un imposant diffuseur. Rétro-caméras rétractables et portières sans poignées apparentes épurent la silhouette et optimisent l'aérodynamique. Les feux de route utilisent une technologie laser tout comme les feux de croisement, une première (encore). L'Evija mesure 4,46m de long pour 2m de large et 1,12m de haut, avec une garde au sol de 105mm. Elle repose sur des jantes de 20 pouce à l'avant et 21 pouces à l'arrière. L'habitacle est minimaliste pour deux raisons : la sportivité d'une part avec un petit volant rectangulaire comportant des commandes, un tableau de bord numérique et une console centrale dont les renfoncements permettent de sentir rapidement les touches haptiques ; le style d'autre part avec une planche de bord et une console centrale à l'aspect "flottant" participant comme les tunnels extérieurs de ce que Lotus qualifie de concept de "porosité".

La f(us)ée électricité

La Lotus Evija est animée par quatre moteurs électriques, deux par essieu, et donc dotée de quatre roues motrices avec répartition variable du couple en continu. Sa fiche technique est encore provisoire mais Lotus vise 2.000ch pour en faire la voiture de série la plus puissante du monde. Le couple annoncé culmine à 1.700Nm. Ces moteurs ont été conçus avec la firme britannique Integral Powertrain comme ceux de la Volkswagen I.D. R. Ils propulsent le coupé biplace à 100 km/h en moins de 3s et à 300 km/h en moins de 9s selon Lotus, qui annonce par ailleurs moins de 3s pour passer de 100 à 200 km/h et moins de 4s pour accélérer de 200 à 300 km/h. Pour ce qui est des liaisons au sol, l'auto est équipée d'une suspension adaptative, de freins carbone/céramique, de pneus Pirelli Trofeo R conçus sur-mesure et d'une direction électro-hydraulique. Lotus vise un poids de 1.680kg, certes élevé, mais qui fait de l'Evija l'hypercar électrique la plus légère du marché en accord avec la philosophie de la marque.

Comme on s'y attendait, la batterie lithium-ion 70 kWh de l'Evija placée derrière les sièges a été développée avec Williams. Elle permet une autonomie de 400km d'après Lotus, qui promet par ailleurs que la voiture peut être utilisée à fond sur circuit durant "au moins sept minutes" avant que ses performances se dégradent. Cela peut paraître peu, mais cela place l'Evija dans le peloton de tête de voitures électriques à ce niveau. Sur une borne rapide de 350 kW, cette batterie demande 12mn pour être chargée à 80% ou 18mn pour une charge complète. Elle est conçue pour pouvoir être chargée sur de futures bornes de 800 kW, ce qui ne demanderait alors que 9mn pour 100% de charge. Par ailleurs, la batterie est relativement accessible en vue d'un remplacement possible par un pack à l'orientation spécifique (circuit, longue distance...), une offre actuellement en réflexion chez Lotus.

Evija, avec un "E" comme "exclusive"

Seules 130 Lotus Evija sont prévues. Elles seront assemblées à la main au siège de Lotus, à Hethel. Le constructeur annonce un prix de base situé entre 1,5 million et 2 millions de livres (1,66 à 2,2 millions d'euros) et demande un acompte remboursable de 250.000£ (277.000€) pour réserver un exemplaire.

La facture pourra nettement gonfler via des possibilités de personnalisation que Lotus promet très nombreuses, à commencer par l'inscription de motifs métalliques personnalisés sur des éléments en fibre de carbone comme le drapeau britannique sur les montants arrière de la voiture de présentation. En outre, les propriétaires d'Evija auront accès à des services exclusifs tels que des journées sur circuit organisées par le constructeur. La production de la Lotus Evija doit être lancée en 2020.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 17 juillet 2019 à 11:17 Skycroute dit : Splendide !!

poool/views/script not found