FE - Vidéo : Vergne s'explique sur la polémique

VIDEO. Jean-Eric Vergne va faire une journée de travaux d'intérêt général suite à un message par radio à New York. Il a expliqué cette polémique à Sport Auto.

Jean-Eric Vergne va devoir faire une journée de travaux d'intérêt général pour la FIA suite à un incident dans la première course de New York. Vergne a dû passer aux stands en début de course, en raison d'un incident impliquant notamment André Lotterer, son équipier chez DS Techeetah. Vergne était à distance des autres pilotes et il a vu Lotterer arrêté en piste.

« Dites à André de s'arrêter, pour que la voiture de sécurité intervienne, » a déclaré Vergne par radio. Une intervention de la voiture de sécurité aurait alors permis à Vergne de revenir au contact et ce message a entraîné la pénalité. Le Français assure qu'il n'y avait aucune malice dans son propos.

« Ce qu'il s'est passé, c'est qu'après le crash du premier tour, où je me suis fait rentrer dedans par André, je savais que son aileron avant était détruit, » a expliqué Vergne à Sport Auto (vidéo). « J'ai crevé à l'arrière et mon aileron avant était cassé. Je suis rentré aux stands. Il n'a pas pu rentrer aux stands parce que j'y étais. Je suis ressorti des stands avec une nouvelle roue et un nouvel aileron avant. Au deuxième virage, j'ai vu André arrêté, dans le mur, avec l'aileron avant sous la voiture. Il avait aussi un tour de moins aussi. »

« J'ai demandé à l'équipe qu'il s'arrête sur la piste s'il ne pouvait pas continuer. D'une, parce que cela évitait de mettre du carbone partout et de deux, parce que cela aurait entraîné un Safety Car. »

Des propos mal interprétés

Jean-Eric Vergne assure que son message n'avait pas pour but de provoquer une intervention de la voiture de sécurité à son bénéfice, mais connaître la situation.

« Le propos a été un peu mal interprété, » estime Vergne. « Je n'ai en aucun cas demandé qu'André percute le mur. Il était déjà dans le mur, avec une voiture abîmée. Il était en dehors des points. Dans un malheur, je me disais que cela pouvait apporter un peu de chance de l'autre côté. »

« Ils m'ont mis une journée de travaux d'intérêt général pour la FIA, pour ce propos dans la radio. Propos auquel l'équipe n'a même pas répondu parce qu'avec les éléments qu'ils avaient, il savaient qu'André pouvait rentrer aux stands pour changer l'aileron sans créer de problème et mettre du carbone partout sur la piste. »

Vergne pense que sa pénalité illustre surtout une volonté de la FIA de mettre fin aux réclamations des pilotes : « Je pense que cela sert aussi d'exemple pour tous les pilotes qui se plaignent à la radio, moi y compris, pour leur bénéfice, pour avoir un Safety Car, pour donner telle ou telle pénalité à un pilote qui coupe une chicane ou ne laisse pas d'espace. Je n'ai aucun problème à prendre le blâme pour ça et si cela peut éviter, à l'avenir, qu'un pilote essaie d'influencer les commissaires, ce serait une bonne chose. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 17 juillet 2019 à 21:44 yra88 dit : JEV est un très beau champion

poool/views/script not found