FE - Vergne ne croyait plus au titre

VIDEO. Jean-Eric Vergne ne pensait plus pouvoir remporter le titre après son début de saison difficile en Formule E. Le Français s'est confié à Sport Auto.

Jean-Eric Vergne est devenu champion de la Formule E pour la deuxième saison consécutive à New York. Ce titre lui paraissait pourtant inaccessible après plusieurs courses difficiles en début de saison. En quittant Hong Kong, le cinquième des 13 E-Prix de la saison, il n'était que 11ème du championnat. Sa victoire à Sanya et une série de bons résultats l'ont remis dans la course au titre et il a dominé la fin de la saison, ce qu'il n'attendait pas quelques courses plus tôt.

« Je n'ai pas douté (du titre), je n'y pensais même pas en fait ! » a reconnu le Français dans une interview avec Sport Auto (vidéo). « Au début de l'année, évidemment, nous y pensions. Nous avons une bonne deuxième place à Riyadh, ensuite une cinquième place à Marrakech. Mais après trois courses d'affilée hors des points et où nous avions un peu de mal avec les performances, nous n'y pensions plus. Nous pensions juste à gagner une victoire dans l'année et à essayer de sauver les meubles. »

« La victoire de Sanya a tout changé, au niveau mental et pour toute l'équipe. Nous avons vraiment retrouvé la motivation. Nous avons vu que nous pouvions le faire, que nous savions le faire. Cela nous a donné la foi pour penser au titre et pour out faire pour gagner les deux titres. »

Après avoir été le premier pilote à décrocher un deuxième titre en Formule E, il veut poursuivre sa série durant la saison 2019-2020 : « Je vais me battre pour un troisième titre, c'est une certitude, » souligne-t-il. « Je pense être dans la bonne équipe pour. J'ai une motivation grandissante. Je ne suis pas prêt de m'arrêter de vouloir gagner des courses. »

Un titre important pour DS

La saison dernière, Techeetah était une équipe indépendante, qui utilisait le train de propulseur de Renault. Pour la saison 2018-2019, l'équipe s'est associée au constructeur français DS. Les deux titres sont importants pour la marque.

« C'est une super récompense, surtout que DS est un constructeur très jeune, qui électrifie toute sa gamme avec la technologie E-Tense, que nous développons en Formule E, » rappelle Vergne. « Le fait de battre Audi, Nissan, Jaguar... Cela prouve que nous avons la meilleure technologie. C'est génial de gagner face à ces constructeurs. »

Porsche et Mercedes font faire leur arrivée la saison prochaine. Les deux constructeurs sont très attendus mais Vergne ne les craint pas plus que les autres : « Je pense que tout le monde parle beaucoup de Porsche et de Mercedes, mais je m'en fait pas plus que ça, » assure-t-il. « Ce sont deux nouvelles équipes qui vont arriver. Ce sera aussi compliqué pour eux. Nous devons juste nous concentrer sur ce que nous avons à faire, sans se préoccuper de ce que font les autres. »

Jean-Eric Vergne aura un nouvel équipier la saison dernière. Après deux saisons chez DS Techeetah, André Lotterer a décidé de rejoindre Porsche. Vergne est certain que l'équipe choisira un pilote avec qui il formera un bon duo : « Me connaissant et ayant connaissance de l'importance du travail et de la bonne entente entre les pilotes, je suis persuadé que (...) j'aurai un coéquipier ultra rapide avec qui je m'entendrai très bien et avec qui on pourra pousser l'équipe vers l'avant. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

poool/views/script not found