Chevrolet Corvette (2019) : révolution américaine

Chevrolet Corvette (2019) : présentation et photos de la C8 à moteur central

Chevrolet lève enfin le voile sur la Corvette huitième du nom, dotée d'un moteur central-arrière !

Après 66 ans et sept générations, la Chevrolet Corvette fait sa révolution. Sa nouvelle itération (C8) qui vient d'être dévoilée, nommée Corvette Stingray comme les C2 et C7 avant elle, abandonne l'architecture traditionnelle à moteur avant et roues arrière motrices pour adopter un moteur central-arrière entraînant toujours les roues arrière. Elle concrétise ainsi le rêve de feu l'ingénieur et pilote Zora Arkus-Duntov qui, durant sa longue carrière chez General Motors, milita en faveur de la commercialisation d'une telle Corvette et contribua à réaliser plusieurs prototypes ainsi construits. "Le véhicule au moteur avant traditionnel a atteint ses limites de performance, rendant nécessaire la nouvelle configuration", explique Mark Reuss, président de GM, qui promet donc un bond en avant en termes de prestations sportives.

Le moteur de la C8 est toujours un V8, et toujours atmosphérique. Ce nouveau "small block" LT2 à carter sec de 6,2L de cylindrée envoie 502ch et 637Nm de couple aux roues arrière s'il est doté de l'échappement sport optionnel (sa puissance de base reste à connaître). La boîte de vitesses manuelle disparaît, la seule transmission annoncée étant une nouvelle boîte à double embrayage à huit rapports associée à un différentiel à blocage électronique. Tirer les deux palettes au volant permet de débrayer. Outre plus de 30ch supplémentaires par rapport à la C7 Stingray, la nouvelle Corvette bénéficie d'une structure plus rigide toujours en aluminium, enrichie de quelques éléments de carbone, et d'un centre de gravité plus bas. Chevrolet annonce un poids à sec de 1.530kg. Aux modes de conduite "météo", "tourisme", "sport" et "circuit" s'ajoutent "MyMode" et "Z", deux configurations personnalisables. La seconde, plus pointue, permet de régler moteur et transmission contrairement aux autres.

La Corvette réinterprétée

Le changement d'architecture de cette Corvette induit une transformation de ses dimensions et proportions par rapport à sa devancière. La C8 mesure 4,63m de long (+14cm), 1,93m de large (+6cm) et 1,23m de haut (-1cm) pour 2,72m d'empattement (+1cm). Ses voies ont été élargies de 48mm à l'avant et 22mm à l'arrière. Elle repose sur des jantes de 19 pouces de diamètre à l'avant et 20 pouces à l'arrière. Le cockpit a été avancé de 42cm et abaissé ce qui, combiné au capot plus court et plus bas et à la forme revue des montants de pare-brise, contribue à offrir une meilleure visibilité au conducteur. Ce dernier bénéficie en outre d'une plus grande amplitude concernant l'avancement et l'inclinaison de son siège. Trois types de sièges plus ou moins sportifs sont proposés.

Côté design extérieur, le premier qualificatif qui vient à l'esprit est "étiré" tant Chevrolet semble avoir tenu à conserver le langage esthétique de la C7 pour l'adapter à la nouvelle architecture. Les feux avant sont ainsi moins verticaux et la face avant très sculptée forme une pointe au-dessus d'un bouclier généreusement ajouré. Comme le modèle précédent, la nouvelle Corvette est dotée d'un panneau de toit amovible. Ses flancs présentent d'imposantes prises d'air au dessin anguleux. Le moteur est visible à travers un hayon vitré devant le logo Stingray, ce qui a poussé Chevrolet à soigner l'aspect esthétique de ses composants. A l'arrière, les feux se rapprochent de ceux de la Camaro. Ils sont surplombés par un petit aileron et dominent des extracteurs ainsi qu'un diffuseur encadré par deux doubles sorties d'échappement carrées. En option, Chevrolet proposera un pack Z51 comprenant une suspension spécifique avec réglage mécanique, des freins redimensionnés avec écopes de ventilation pour l'avant, un système re refroidissement revu, un rapport de pont différent et l'échappement sport cité plus haut. Il permet à l'auto d'abattre le 0 à 60 mph (96 km/h) en moins de 3s selon Chevrolet, du jamais-vu pour une Corvette d'entrée de gamme.

Une supercar de tous les jours ?

A l'intérieur aussi, la Corvette change tout. Elle est équipée d'un nouveau volant à double méplat et d'un tableau de bord numérique personnalisable de 12 pouces à la droite duquel se trouve un écran orienté vers le conducteur. Une colonne de boutons longe le côté droit de la console centrale, ce qui a permis d'affiner la planche de bord et contribue à faire du tunnel central l'élément visuel majeur de l'habitacle. La finition mêle cuir, aluminium et, en option, fibre de carbone. En outre, l'Américaine est équipée de la nouvelle plateforme électronique de General Motors donnant accès à des services connectés, la possibilité de réaliser des mises à jour à distance, et une sécurité accrue selon Chevrolet. Le système d'info-divertissement peut être commandé vocalement. Télémétrie embarquée, GPS connecté, chargeur sans fil ou encore système de surélévation du train avant (pouvant s'activer automatiquement grâce au GPS) sont annoncés au catalogue. Notons que cette Corvette sera la première de sa lignée à être proposée avec un volant à droite pour les marchés concernés.

Chevrolet promet que la Corvette reste facile à utiliser au quotidien. Elle se veut notamment accessible en se passant des larges pontons latéraux des supercars en fibre de carbone. Le positionnement central du moteur lui permet d'offrir deux coffres, un à l'avant et un à l'arrière, pour une capacité de chargement cumulée de 357L. Un compartiment dans l'habitacle permet en outre de loger un bagage à main "cabine" et un ordinateur portable selon le constructeur. La Chevrolet Corvette de huitième génération doit être commercialisée avant la fin de cette année et s'annonce toujours relativement abordable outre-Atlantique avec un prix de départ inférieur à 60.000$ (53.322€).

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez

Commentaire(s)1

vendredi 19 juillet 2019 à 23:50 tifosi 13 dit : Dur dur .....