F1 - Comment Rich Energy a laissé tomber Williams

F1 - Comment Rich Energy a laissé tomber Williams avant de s'associer à Haas

William Storey, le patron de Rich Energy, ne s'est pas rendu à un rendez-vous prévu avec les dirigeants de Williams en 2018.

Rich Energy, le principal sponsor de Haas, a été au coeur de l'actualité ces deux dernières semaines. William Storey, alors patron de l'entreprise, a voulu mettre fin au partenariat avec l'équipe américaine mais d'autres actionnaires ont annoncé qu'il était maintenu, et Storey a finalement quitté son poste.

Avant de s'associer à Haas, Rich Energy a envisagé de racheter Force India il y a un an. La boisson énergisante a ensuite voulu devenir le sponsor de Williams. Storey a été invité par l'équipe à Austin, pendant le Grand Prix de Grande-Bretagne, mais au dernier moment, il s'est engagé avec Haas.

Selon ESPN, Claire Williams, la patronne adjointe de l'équipe, et plusieurs membres clés de Williams avaient un rendez-vous avec Storey dans un restaurant le dimanche soir après la course. Ils s'y sont bien rendus mais Storey n'est jamais apparu.

Plusieurs épisodes surprenants

L'attitude de William Storey a encore surpris ces derniers mois. Il a fait preuve d'une communication très agressive face à Red Bull, le leader du marché des boissons énergisante, également très impliquée en F1, et face à Whyte Bikes, une marque qui accusait Rich Energy d'avoir copié son logo.

Whyte Bikes a obtenu gain de cause en justice et dans son jugement, la juge Melissa Clarke, en charge du dossier, a mis en avant des « déclarations inconstantes » de Storey. Elle lui reprochait de « ne pas répondre aux questions directement » et son attitude : « Il avait tendance à faire des déclarations impressionnantes qui, après enquête ou analyse, ne correspondaient pas vraiment à ce que l’on pouvait croire, » a-t-elle précisé dans le jugement.

Dans un tweet annonçant la vente de ses parts, Storey a promis de « revenir », sans préciser si ce sera dans l'entreprise ou dans le monde de la F1, mais le tweet était accompagné d'une photo de lui aux côtés de Bernie Ecclestone, gestionnaire des droits commerciaux du championnat durant plusieurs décennies.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 24 juillet 2019 à 19:10 Bernard 17 dit : Williams a peut être fait une bonne affaire...

poool/views/script not found