F1 - Hockenheim devrait convenir à la Renault

F1 - Le circuit d'Hockenheim devrait convenir à la Renault

Cyril Abiteboul pense que les circuits d'Hockenheim et de Budapest seront plus favorables à la Renault que celui de Budapest.

Renault a fait des progrès à Silverstone, après une course difficile au Red Bull Ring. Cyril Abiteboul, le directeur général de l'équipe, pense que les RS19 pourront briller à Hockenheim et Budapest. Ces circuits ont peu de virages à vitesse moyenne, la principale faiblesse de la Renault.

« Nous sommes raisonnablement satisfaits d'avoir placé nos deux voitures dans les points à Silverstone après le rendez-vous difficile d'Autriche qui saison après saison ne nous réussit définitivement pas ! » souligne le Français. « Silverstone nous a permis de réaliser un week-end sérieux en qualifications avec la présence de Daniel et Nico en Q3 avant un Grand Prix assez imprévisible durant lequel nous aurions dû et pu ramener davantage de points. »

« Dans l'ensemble, nous avons montré notre potentiel sur le tracé de Silverstone qui est devenu avec les derniers règlements un vrai temple de la puissance moteur. Mais nous sommes également conscients qu'il reste des domaines désormais bien identifiés sur lesquels nous sommes en retard et nous nous concentrons sur ces points faibles. »

« Hockenheim et Hungaroring devraient mieux convenir à notre package mais les températures extrêmes que nous devrions y rencontrer risquent de créer des défis que ce soit sur le comportement moteur ou les pneumatiques. Un peu comme en Autriche... Mais nous ferons tout pour connaitre de meilleurs résultats. »

Renault avait une bonne voiture à Silverstone

Renault reste sur une course encourageante à Silverstone et l'équipe a tous les éléments pour décrocher un bon résultat à Hockenheim.

« Nous avions une monoplace plutôt bien équilibrée à Silverstone, » déclare Nick Chester, le directeur technique châssis du constructeur. « Les pilotes étaient contents et nous pouvions mettre relativement peu d'angle sur les ailerons. »

« La voiture était bonne à basse vitesse, ce qui est souvent le cas comme nous le savons. Hockenheim offre quelques virages lents alors que Silverstone a quelques courbes rapides et à vitesse moyenne. Nous y avons retrouvé nos problèmes habituels et nous travaillons dessus pour progresser. Nous avions toutefois un rythme et un équilibre solide en course à Silverstone. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

mercredi 24 juillet 2019 à 19:02 Bernard 17 dit : Avec des lubrifiants anglais , sans aucun doute comme en Angleterre