F1 - Ferrari est plus proche que prévu

F1 - Ferrari ne pensait pas être si proche à Budapest

Mattia Binotto pensait que les Ferrari seraient plus en retrait en qualifications en Hongrie. Il y voit un signe des progrès de la Scuderia.

Ferrari n'a pas pu lutter pour la pole à Budapest. Charles Leclerc a pris la quatrième place, devant Sebastian Vettel. Ils sont devancés par Max Verstappen, Valtteri Bottas et Lewis Hamilton, mais e résultat est positif pour Ferrari.

La Scuderia est en difficulté dans les courbes depuis le début de l'année et même si des progrès ont été faits, ce point faible est exacerbé sur une piste tortueuse comme le Hungaroring. Mattia Binotto, le patron de Ferrari, pensait que l'écart avec la pole serait plus important.

« Ce n'est pas surprenant d'avoir pris la quatrième et la cinquième place, » explique l'Italien. « Nous savions que nous n'étions pas les favoris ici, en raison du niveau d'appuis généré par notre voiture en ce moment. »

« En Hongrie, nous voulions confirmer nos progrès et voir notre niveau par rapport aux leaders. L'écart est plus faible que ce que nous attendions, et dans une certaine mesure, c'est encourageant. Nous avons donc une nouvelle preuve que nous sommes sur la bonne voie pour le développement de la SF90. »

La voiture de Leclerc était endommagée

La séance de qualifications a aussi était marquée par la sortie de piste de Charles Leclerc en Q1 (vidéo). Ferrari a pu changer l'aileron arrière mais la voiture du Monégasque avait encore des dégâts.

« Les qualifications de Seb (Vettel) ont été linéaires, mais celles de Charles ont été un peu compromises par l'accident en Q1, » déclare Binotto. Nous avons changé l'aileron arrière, mais il y avait encore des dégâts sur le côté gauche de la voiture, et il a peut-être également perdu un peu de confiance dans ce dernier virage. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez