F1 - Pas de points pour Renault

F1 - Hongrie 2019 - La course - Renault

Nico Hülkenberg et Daniel Ricciardo ont vu l'arrivée hors du top 10 au Grand Prix de Hongrie. Ils espéraient mieux.

Nico Hülkenberg a pris la 12ème place. Il était 11ème en début d'épreuve et il est remonté au 10ème rang avec le changement d'aileron de Valtteri Bottas. Il a été doublé par Sergio Pérez, Daniil Kvyat et Alexander Albon et Bottas dans les stands. Hülkenberg était 13ème. Il a regagné une place avec le deuxième arrêt de Bottas, qui a ensuite repris l'avantage. Il a doublé Daniil Kvyat en fin de course, pour prendre la 12ème place. Il a eu une course difficile, avec des soucis sur son groupe propulseur.

« C'était un après-midi difficile, » reconnaît Hülkenberg. « Nous avions des difficultés avec la voiture, dont un problème de contrôle moteur dès le début de course et me faisant perdre régulièrement trois dixièmes par tour. Cela a compliqué les choses et nous n'avions tout simplement pas le rythme pour entrer dans les points. »

« La pause arrive au bon moment. Toute l'équipe va se regrouper et réfléchir, car nous devons hausser notre niveau de jeu en deuxième partie de saison. »

Ricciardo pouvait faire mieux

Daniel Ricciardo était 19ème en début d'épreuve, en étant le seul pilote en pneus durs. Il a bénéficié de l'arrêt de Valtteri Bottas et doublé Antonio Giovinazzi, Lance Stroll et George Russell. Il était 15ème. Bottas a longtemps été derrière lui et il a fini par le doubler. Ricciardo a changé de pneus très tard et il est reparti 15ème, en prenant l'avantage sur Romain Grosjean dans les stands. Il n'a pas réussi à doubler Kevin Magnussen et il n'a dépassé que Daniil Kvyat, en fin de course. Il pense qu'un meilleur résultat était possible.

« Cela s'annonçait difficile en partant du fond de grille, mais il y a eu des moments positifs, » souligne l'Australien. « Nous avons su faire durer les pneus durs avant d'avoir un bon rythme en tendres sur la fin. C'était frustrant de ne pas trouver l'ouverture sur Magnussen. Je me sentais impuissant face à ses mouvements aux freinages. C'est dommage, car nous aurions pu remonter encore plus en fin de course. »

« Il y a toutefois du positif à retenir et la pause estivale nous fera du bien. Nous allons prendre un peu de repos et remettre les compteurs à zéro. Nous sommes dans le même bateau et nous viserons tous mieux en seconde moitié de saison. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

lundi 05 août 2019 à 22:40 hmmm dit : @toc, Bizarre, sur les bâtiments de l'usine à Enstone on peut lire "Renault". Juste ! il appartient à Renault, est géré par Renault et même des F1 estampillés "Renault" sortent de là figure toi. Par contre je me réjouis de voir, le jour où Renault gagne, enfin, si ce jour arrivera, vos commentaires ici pour féliciter les anglais à Enstone de ce super Châssis qu'ils ont fait pour Renault.....

lundi 05 août 2019 à 21:35 toc dit : @hmmm le châssis est anglais fait par Chester qu'il dégage

lundi 05 août 2019 à 13:46 hmmm dit : Juste au cas où, Enstone c'est Renault. Le seul responsable du manque de fiabilité des groupes propulseurs ainsi que du mauvais châssis c'est donc Renault et personne d'autre....

lundi 05 août 2019 à 10:11 neo dit : le coupable c'est Chester, c'est lui le premier à sauter, le châssis ne vaut rien ! le problème vient d'enstone !

lundi 05 août 2019 à 10:00 CHAPARRAL dit : @Leon: Pas de danger qu'ils arrêtent puisqu'ils viennent de nommer PROST directeur non éxecutif ! Se faire taper régulièrement par Mc -Laren prouve qu'ils n'ont aucun amour propre . Tous à virer !

dimanche 04 août 2019 à 20:44 leon dit : Combien de temps les boss vont ils tolérer cette danseuse assez nulle ?