Pininfarina Battista (2019) : un demi-succès ?

Pininfarina Battista (2019) : près de la moitié de la production réservée ?

La moitié de la production de la Pininfarina Battista aurait été réservée. Rapide, mais moins que chez la concurrence.

Au cours d'un entretien avec Automotive News Europe, Michael Perschke, PDG d'Automobili Pininfarina, aurait révélé avoir reçu un acompte ou une manifestation sérieuse d'intérêt pour près de la moitié des 150 Battista prévues. Premier véhicule de ce jeune constructeur dérivé du studio de design Pininfarina S.p.A., l'hypercar électrique débute à environ 2 millions d'euros hors taxes. Elle a été présentée au public en mars dernier à l'occasion du salon de Genève 2019.

Si elle se confirmait, cette annonce sonnerait dans l'absolu comme une bonne nouvelle pour Pininfarina. Mais ce rythme de réservation paraîtrait étonnamment bas sur le segment concerné, la plupart des séries limitées signées Ferrari, Bugatti, Aston Martin, Pagani ou autres Koenigsegg étant bien souvent "sold-out" avant même d'être publiquement dévoilées. Les clients de ces marques ont en effet droit à des présentations privées en amont, avec la possibilité de réserver un exemplaire. C'est également le cas chez Pininfarina, qui avait commencé à montrer la Battista à des acheteurs potentiels plusieurs mois avant l'événement suisse.

L'Evija sur la route

Cette cadence de vente en-deçà de celle de la concurrence tendrait à rappeler que, pour bénéficier de leur succès actuel, les concurrents de Pininfarina ont fait leurs preuves et construit une réputation au fil des années. Parmi les plus jeunes, Pagani et Koenigsegg ont tout de même plus de deux décennies d'existence maintenant. Car si le prestige du studio de style Pininfarina n'est plus à prouver, il en va encore autrement pour le constructeur éponyme et la clientèle visée sait se montrer avertie.

En outre, Pininfarina vient sans doute de voir se poser le plus grand obstacle auquel la Battista devra faire face : la Lotus Evija, autre hypercar électrique aux performances et au placement tarifaire proches. L'une des principales différences entre les deux concerne leur batterie : 120 kWh pour la Battista avec une autonomie promise de 450km et un poids (non communiqué) qui frise probablement les 2 tonnes en conséquence, contre 70 kWh pour l'Evija et son autonomie annoncée de 400km avec un poids relativement contenu de 1.680kg. Pininfarina estime son positionnement comme le mieux adapté. "Nous sommes sensiblement devant Lotus en termes d'autonomie. Nous avons choisi de faire une 'hyper GT'. Combien de personnes emmènent leur (Bugatti) Chiron sur circuit ? Pour notre clientèle-cible nous avons décidé de favoriser l'autonomie", aurait expliqué Perschke. La production des 130 Lotus Evija doit débuter en 2020, comme celle de la Battista. Rendez-vous prochainement pour découvrir laquelle se sera vendue le plus vite.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez