F1 - Comment Mercedes a pris la bonne décision

F1 - Comment Mercedes a fait gagner Lewis Hamilton en Hongrie

Mercedes a étudié plusieurs options pour décaler la stratégie de Lewis Hamilton à Budapest. Les simulations ont permis de définir la stratégie gagnante.

La stratégie de Mercedes a permis à Lewis Hamilton de s'imposer au Hungaroring. Alors qu'il butait sur Max Verstappen, l'équipe a décidé de faire un deuxième arrêt. Il est reparti à distance de son rival mais ses pneus en meilleur état lui ont permis de combler l'écart et de prendre la tête.

Avant d'en arriver à cette décision, Mercedes a étudié la possibilité de prendre l'avantage sur Max Verstappen au premier arrêt. Deux options s'offraient à l'équipe, un undercut ou un overcut. L'undercut est un arrêt avant l'autre pilote, pour bénéficier des pneus tendres et faire de meilleurs temps, avec l'espoir que cela sera suffisant pour se retrouver devant après tous les arrêts. L'overcut est la stratégie inverse, rester en piste plus longtemps, afin de profiter du champs libre pour réaliser de meilleurs temps.

« Dans le premier relais de la course, il était évident que pour battre Verstappen, nous devions soit faire un undercut, soit un overcut, pour créer une différence au niveau des pneus, » explique James Vowles, le responsable des stratégies de Mercedes, dans une vidéo publiée par l'équipe. « Nous avons choisi la deuxième option, mais nous avons vraiment étudié la possibilité d'un undercut. »

« Le problème est que nous avions les deux Ferrari dans la fenêtre de l'arrêt. Vettel et Leclerc étaient là, pendant de nombreux tours. Au final, Vettel est sorti (de la fenêtre) et il n'y avait que Leclerc. Il y avait deux problème. Le premier est que les pneus durs avaient une petite fenêtre de températures. Ils n'étaient pas vraiment prêts pour les premiers virages en sortant (des stands) donc c'était difficile d'être immédiatement dans le rythme de Verstappen, qui serait resté en piste. Le second (problème) était qu'il fallait doubler une Ferrari très rapidement, après la sortie des stands. Et le fait est que quand on est à seulement une demi-seconde derrière une voiture, comme avec Verstappen, on ne gagne pas de temps dans le tour de sortie des stands. »

« Donc nous avons décidé d'allonger (le relais). Verstappen s'est arrêté dès qu'il pouvait avoir le champ libre, c'était la bonne chose à faire pour eux, et cela nous a amené à faire un relais long et à nous décaler. »

Mercedes devait encore décaler Hamilton

Avec ses pneus usés, Hamilton était moins performant que Verstappen en pneus neufs. Après son premier arrêt, il était à 4,9sec du pilote Red Bull. Il ne lui a fallu que deux tours pour revenir à moins d'une seconde, mais il n'a pas pu le doubler. Mercedes estimait que la différence entre leurs pneus n'était pas assez grande. James Vowles et ses équipes avaient prévu un seul arrêt mais l'avance prise sur les pilotes Ferrari a créé la possibilité d'en faire un deuxième.

« Avant la course, nous avions moins de données que d'habitude, en raison de la pluie vendredi, » explique l'Anglais. Personne n'avait fait de relais long avec les pneus durs, rouler avec avec du carburant pour comprendre l'usure, la dégradation, et l'évolution en course. Cela crée beaucoup d'inconnues. »

« Tout le monde a abordé la course, nous y compris, avec l'intention de faire un arrêt. Les dépassements sont incroyablement difficiles à Budapest, et selon nos prévisions, les pneus devaient tenir. Au fur et à mesure, il est devenu évident que nous n'avions pas la possibilité de faire l'undercut, Notre nouvelle idée a été de choisir nos pneus par rapport à Verstappen. Et ensuite de l'obliger à utiliser ses pneus durs autant que possible, et peut-être à dépasser la limite. Puisque Verstappen et Lewis ont commencé à s'échapper, il est devenu évident que d'autres opportunités s'ouvraient, et dans notre cas, faire un deuxième arrêt. »

« Nous avons une équipe en coulisses, qui travaille sans relâche. Ils ont pris les fragments de données de vendredi, le peu de roulage que nous avions eu, et construit des simulations pour voir comment nos pneus et ce de Verstappen évolueraient en course. Et ils ont été bons. Ce sont ces simulations qui nous ont permis de comprendre que faire deux arrêts mènerait à une situation fantastique à la fin de la course, Et que les pneus de Verstappen devraient perdre en performance si nous mettions la pression suffisante. »

Hamilton avait une « montagne à gravir »

La décision de faire l'arrêt n'offrait aucune garantie à Mercedes. Un tour plus tard, Hamilton était à 19,2sec de son rival et il devait combler l'écart, avec seulement 21 tours à disputer. Il a indiqué par radio qu'il doutait de sa stratégie mais il a pu revenir sur Verstappen, dont les pneus perdaient en performance.

« Après avoir décidé de faire l'arrêt pour Lewis, il est devenu évident qu'il y avait cette immense montagne à gravir, » estime Vowles. « Nous avions 20 secondes à compenser, et ensuite il fallait doubler Verstappen en fin de la course. Lewis avait des inquiétudes justifiées à ce sujet, mais il a fait le temps dont nous avions besoin à chaque tour. »

« Cela signifie que Verstappen devait répondre et attaquer, et utiliser totalement ses pneus pour maintenir l'écart, mais au final ce n'était pas possible. Ses pneus se sont dégradés, comme l'équipe l'avait prévu, et nous avons gagné. »

Ce dernier relais a été effectué en pneus médiums, et pas les pneus tendres, pourtant plus performants. Mercedes estimait que les gommes rouges n'offraient pas l'endurance nécessaire pour les 22 tours à effectuer.

« Pour le dernier arrêt de Lewis, nous avions le choix entre les tendres et les médiums, » précise Vowles. « Nous avions vu vendredi que les tendres n'étaient pas aussi endurants. Leur dégradation était plus forte. Et c'était avec une température plus fraîche que celle que nous avions en course. De plus, nous avions besoin de pneus très bons jusqu'à la fin du relais. Les médiums sont devenus le choix évident. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

poool/views/script not found