Publié le 08/08/2019 à 10:50

F1 - Williams ne veut pas des ravitaillements

F1 - Claire Williams ne veut pas un retour des ravitaillements

Claire Williams, la patronne adjointe de Williams, estime que le retour des ravitaillements ferait faire « 10 pas en arrière » à la Formule 1.

Jean Todt, le Président de la FIA, souhaite rouvrir le débat des ravitaillements en F1. Le but est d'avoir des monoplaces plus légères en course, pour favoriser les performances. Plusieurs pilotes sont favorables à cette idée mais Claire Williams, la patronne de Williams, y est opposée.

Elle estime que les ravitaillements sont anachroniques et qu'ils ne reflètent pas l'image que la Formule 1 veut donner avec les V6 hybrides utilisés depuis la saison 2014.

« Je ne vois pas comment cela pourrait ne pas être totalement contradictoire et nous faire faire 10 pas en arrière, vis à vis de la façon dont nous faisons la promotion de ce championnat, et des vertus de la F1 sur le plan environnemental, » a déclaré l'Anglaise à RaceFans.

Des systèmes très coûteux

L'autre argument en défaveur des ravitaillements est le coût important du dispositif. Selon Auto Motor und Sport, le matériel nécessiterait un investissement d'un million d'euros pour chaque équipe, auquel il faudrait ajouter plus de 300 000 euros de frais annuels pour le déplacer de course en course.

L'argument des coûts est important pour les équipes, qui s'interrogent aussi sur les dépenses entraînées par une possible 22ème course, une de plus que cette saison, en 2020.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

lundi 12 août 2019 à 15:22 hmmm dit : Les gars, vous n'avez pas compris grand chose à cette affaire... Il ne s'agit pas de consommer plus de carburant. Mais de rendre les voitures plus légères pour que les pilotes puissent piloter d'avantage au lieu de passer la course entière à gestioner. 110Kg de surpoids pour une voiture qui fait environ 700Kg à vide, c'est énorme quand-même.

jeudi 08 août 2019 à 20:41 cémoi dit : La technologie hybride est maintenant au point et son concept d'économie d'énergie est à l'opposé du ravitaillement en course qui réintroduit l'idée de consommation excessive mauvaise idée.

jeudi 08 août 2019 à 13:08 Alain dit : Non seulement ces ravitaillements sont coûteux mais aussi dangereux avec des risques d'incendie. Et ces retours aux stands font la part belle aux stratégies au détriment des performances des pilotes. A quand un retour à un vrai championnat de pilotes et non un championnat de constructeurs ou d'équipes ? Il y a le wec pour cela.