F1 - La prolongation de Mexico confirmée

F1 - Le Grand Prix du Mexique prolonge son contrat

Le contrat du Grand Prix du Mexique a été prolongé jusqu'à la saison 2022. Le pays a fait son retour au calendrier il y a quatre ans.

Le Grand Prix du Mexique reste au calendrier de la F1. Comme l'avait indiqué le compte Twitter de la course, le contrat a bien été prolongé, jusqu'en 2022.

« Depuis son retour au calendrier en 2015, cet événement a toujours été incroyablement populaire auprès du public et des supporters, pas seulement à Mexico, mais partout dans le monde, » souligne Chase Carey, le Président de la F1. « Cela se voit avec le fait que le promoteur de la course a remporté la récompense de la FIA du meilleur événement quatre années consécutivement, et sur ces quatre années, plus de 1,3 million de spectateurs ont assisté au Grand Prix. »

Mexico a perdu une subvention publique et un nouveau modèle économique a été mis en place : « La présence de la Formule 1 dans la ville pour trois années supplémentaires s'est faite avec un modèle économique sans investissement public, pour la première fois, » souligne Claudia Sheinbaum Pardo, la Maire de Mexico. « Auparavant, le gouvernement fédéral participait au financement de l'événément. Le gouvernement de Mexico City sera un intermédiaire, en créant un trust qui récoltera les investissements privés nécessaires pour mettre en place cet événement d'ampleur internationale. Les prix des billets resteront identiques aux années précédentes. »

Le calendrier 2020 devrait proposer 22 Grands Prix

Cette annonce va dans le sens d'un calendrier 2020 à 22 dates, une de plus que cette année. Sur les cinq circuits en fin de contrat cette année, Mexico est le deuxième à annoncer sa prolongation, après Silverstone. Monza a de son côté trouvé un accord de principe avec la F1. Les discussions sont avancées avec Barcelone et seul Hockenheim devrait perdre sa place. La F1 a également annoncé deux nouvelles courses, à Hanoï et à Zandvoort.

Les équipes sont prêtes à avoir une course supplémentaire mais elles demandent des garanties pour éviter une escalade des dépenses.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

jeudi 08 août 2019 à 20:29 hmmm dit : Voilà une excellente nouvelle !

poool/views/script not found