F1 - Ferrari : Le bilan à mi-saison

F1 - Le point sur les performances de Ferrari à mi-saison

Durant la pause estivale, Sport Auto fait le point sur les performances des équipes et des pilotes. Au programme aujourd'hui : Ferrari, troisième.

Ferrari n'a pas répondu aux attentes depuis le début de la saison. Mattia Binotto, promu Team Principal après le départ de Maurizio Arrivabene, n'a pour le moment pas réussi à inverser la tendance par rapport aux années précédentes. La Scuderia faisait pourtant figure de favorite après avoir dominé les essais hivernaux, mais elle n'a pas encore décroché de victoire. Elle est nettement dominée par Mercedes et contrairement à Red Bull, elle n'a pas réussi à la battre en course. 

La Ferrari manque surtout d'appuis aérodynamique, ce qui la pénalise en courbe et ne lui permet pas de bénéficier de son avantage en ligne droite. Ce déficit aérodynamique rend la voiture moins stable en courbe, et donc plus glissante, ce qui entraîne des problèmes pour exploiter les pneus. Ferrari a aussi payé plusieurs erreurs, comme la gestion des qualifications à Monaco, qui a provoqué l'élimination de Charles Leclerc dès la Q1, et des soucis techniques pour les deux pilotes en qualifications à Hockenheim.

Ferrari a pourtant frôlé la victoire à trois reprises : à Sakhir, Leclerc menait avant d'avoir un problème sur son groupe propulseur. A Montréal, Sebastian Vettel a passé la ligne d'arrivée en tête mais sa pénalité, qui a fait polémique, l'a privé d'un succès. Au Red Bull Ring, Leclerc a passé l'essentiel de la course en tête mais Max Verstappen l'a doublé en fin de course. Spa et Monza, les deux prochains circuits, pourraient jouer sur les forces de Ferrari.

Sebastian Vettel - 3ème - 156 points

Sebastian Vettel ne vit pas la saison qu'il espérait. Il y a un an, l'Allemand était deuxième du championnat, à 14 points de Lewis Hamilton, alors que cette année, il est troisième, avec un déficit de 94 points. Il a lui même marqué 33 points de moins. Vettel a payé plusieurs erreurs, comme un tête-à-queue en course à Sakhir et un accrochage avec Max Verstappen à Silverstone.

A Spa, cela fera un an que Vettel n'a plus gagné. Des rumeurs, démenties par l'intéressé et Ferrari, ont évoqué une retraite ou un retour chez Red Bull en 2020.

Charles Leclerc - 4ème - 132 points

Charles Leclerc réalise une première saison encourageante chez Ferrari. Il est très proche de Sebastian Vettel. En qualifications, ils ont tous les deux eu l'avantage à six reprises, mais Leclerc progresse : il a été mieux classé sur chacune des cinq dernières séances. Ferrari a plusieurs fois imposé des consignes en début de saison, signe que les deux pilotes étaient proches en piste. Leclerc a signé deux poles et il a joué la victoire plusieurs fois.

Leclerc a lui-même évoqué des pistes de progrès. Il s'en est voulu après son erreur en qualifications à Bakou, qui l'a peut-être privé d'une chance de victoire. Il souhaitait mieux suivre l'évolution de la piste en qualifications, un domaine dans lequel il a progressé depuis le Paul Ricard. Il veut maintenant mieux exploiter les pneus en rythme de course.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)5

vendredi 23 août 2019 à 14:00 leon dit : Sauf que VETTEL est venu en quadruple CDM pour réussir là ou Alonso simple double a échoué . Et il échoue aussi . Place aux jeunes : Leclerc, Verstappen, Albon, Norris , Russell , Ocon , Gasly aussi et tous les autres à la retraite ou en WEC ( c'est pareil ) .

jeudi 22 août 2019 à 23:59 hmmm dit : En attendant, VET est mieux barré que LEC... Et qui l'aurait cru, fait moins d'erreurs que LEC également. VET est donc très loin de la porte pour l'instant... LEC à encore beaucoup à apprendre. Mais il fera partie des touts grands un jour, j'en suis persuadé.

jeudi 22 août 2019 à 20:04 leon dit : Leclerc déçu par ses erreurs et le nonfiabilité de FERRARI . Vettel je ne sais ou mais il se rapproche de la porte .

jeudi 22 août 2019 à 15:35 hmmm dit : @jean, Personne ne prétend le contraire... Par contre Ferrari pourrait bien être troisième si GAS aurait été plus ou moins à l'hauteur de VER.

jeudi 22 août 2019 à 14:09 jean dit : ferrari est deuxième et non troisième !