Publié le 26/08/2019 à 10:25

F1 - Austin méfiante face au projet à Miami

F1 - Austin méfiante face au projet de course à Miami

Le patron du circuit d'Austin doute que le projet à Miami saura séduire les spectateurs. Il craint qu'il n'y ait pas la place pour deux courses aux Etats-Unis.

La Formule 1 continue à discuter avec Miami, pour organiser une course dans les rues de la ville. Le projet a été remodelé ces derniers mois. La course devait se tenir au coeur de la ville mais face à l'opposition des riverains, elle est désormais prévue plus au nord de la ville, à proximité du Hard Rock Stadium, le stade des Miami Dolphins.

La F1 souhaite avoir plusieurs courses sur le sol américain et le Grand Prix des Etats-Unis, à Austin, n'est pas menacé par ce projet. Bobby Epstein, le patron du circuit d'Austin, s'interroge cependant sur l'intérêt du projet à Miami s'il ne reste pas dans un lieu impressionnant.

« Pour Miami, nous pensons que la F1 doit prendre certains risques, » a déclaré Epstein à ESPN. « Si on fait une course urbaine, il faut bien la faire, pour qu'elle parle aux gens. Comme une course sur (Las Vegas) Strip ou une course avec les buildings de New York en toile de fond, dont on parle depuis longtemps. »

« Une course sur un parking n'aura pas une grande histoire, les supporters veulent un événement premier plan. Je ne pense pas que la course dont ils discutent actuellement a la même influence que le tracé prévu à la base. »

Les supporters seront-ils assez nombreux ?

Bobby Epstein craint qu'il n'y ait pas la place pour plusieurs courses aux Etats-Unis. Il pense que le projet à Miami pourrait capter certains spectateurs qui se rendent à Austin.

« Si on prend en compte le fait qu'il y a plus de 50 millions de passionnés de Formule 1 en Europe et environ deux millions aux Etats-Unis, on peut dire qu'il est plus facile pour l'Europe d'avoir plus de courses sur le continent sans que l'une ne cannibalise l'autre, » explique Epstein.

« La F1 dit que le potentiel pour toucher de nouveaux supporters est beaucoup plus gros aux Etats-Unis qu'en Europe, mais une course peut aussi avoir un effet très négatif sur l'autre. La base de supporters grandit aux Etats-Unis, mais ce sont les passionnés qui se rendent sur plus d'une course. »

Epstein espère que la F1 entendra cette crainte : « Nous devons prendre en compte les effets d'une autre course sur le continent sur la nôtre. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez