Publié le 27/08/2019 à 15:44

F1 - Un 22ème GP aura des conséquences logistiques

F1 - Un 22ème Grand Prix aura des conséquences sur la logistique

L'équipe Haas est prête à accepter une 22ème course en 2020, mais elle pense qu'il faudra réduire les essais privés.

Le calendrier 2020 de la Formule 1 pourrait proposer 22 courses, une première. Les équipes se préparent à disputer une course de plus, qui plus est loin de leur base, au Viêt Nam. Günther Steiner, le patron de Haas, pense qu'il faudrait réduire les essais privés pour compenser ce calendrier allongé.

« A ce stade, quand ils parlent d'ajouter juste une course, cela signifie peut-être faire un peu moins d'essais, » explique l'Italien. « Avec 22 courses, je pense que les équipes comprennent qu'il faut réduire les activités dans d'autres domaines pour compenser la course supplémentaire. »

Si le calendrier s'allonge, les équipes pourraient être amenées à renforcer leurs effectifs, ce qui augmenterait les coûts : « Nous essayons de trouver un moyen de faire une (course) de plus sans avoir à mettre en place une rotation dans le personnel, mais il y a un stade où il faut une rotation pour permettre à quelques personnes de manquer certaines courses, » précise Steiner.

Kevin Magnussen pense qu'une course supplémentaire serait dure pour les mécaniciens et les ingénieurs : « Je pense que c'est vraiment dur pour l'équipe de course parce qu'ils passent beaucoup de temps loin de chez eux, » indique-t-il. « Evidemment, c'est la même chose pour nous, mais c'est un peu plus facile. Nous pouvons dormir durant ces week-ends, nous n'avons pas des journées de 16 heures comme eux. Pour eux, c'est difficile si on ajoute des courses. »

Romain Grosjean s'inquiète aussi de l'allongement du calendrier : « Je pense que nous approchons de la limite, pour tout le monde, » souligne-t-il. « Mais le corps humain a des ressources, donc nous verrons ce que nous pourrons faire. »

Un équilibre entre circuits historiques et nouveaux

Les circuits de Barcelone et surtout d'Hockenheim ne sont pas certains de rester au calendrier. Les deux nouvelles courses seront à Zandvoort, au Pays-Bas, et à Hanoï, au Viêt Nam. Romain Grosjean pense que les courses en Europe sont plus faciles à gérer pour les équipes, mais il est impatient de découvrir de nouveaux tracés.

« La seule chose que je peux dire est que pour les équipes, les courses en Europe sont plus faciles parce que la plupart des équipes sont basées là, » explique Grosjean. « Ce serait un peu triste de perdre l'Espagne ou l'Allemagne, parce qu'ils sont là depuis longtemps, avec une belle histoire, et les pistes sont assez cool. »

« On sait toujours ce que l'on perd et pas ce que l'on gagne, mais peut-être que nous allons gagner quelque chose de mieux, ou de pire. Personnellement, je pense que chaque pilotes aime se rendre sur certaines pistes et ils aimeraient que certaines disparaissent du calendrier. »

Kevin Magnussen préfère les circuits historiques : « Je suis un grand fan des anciens circuits parce qu'ils ont une histoire et du caractère, » indique-t-il. « Si vous me demandez, je pense que nous devrions nous concentrer sur cela, uniquement. Je croise les doigts pour que nous ayons des pistes cool. »

Günther Steiner apprécie le calendrier actuel : « Je pense que nous avons le bon dosage actuellement, » explique-t-il. « Nous avons quelques classiques, des demi-classiques, qui sont des courses là depuis 10 ou 15 ans et nous avons les nouvelles, ce qui est toujours intéressant. »

« Prenez Zandvoort. C'est un circuit classique, mais nous n'y avons pas roulé depuis longtemps. Ce sera intéressant d'y revenir. Hanoï est un lieu totalement nouveau, qui sera passionnant, c'est une certitude, pour la Formule 1 et le Viêt Nam. Je pense que pour le moment, il y a la bonne association de pistes nouvelles, demi-classiques et classiques. »

Sur le même thème :
- Le calendrier 2020 de la F1
- Les essais privés réduits en 2020
- 25 courses : Binotto n'est « pas convaincu »
- Des pilotes contre l'allongement du calendrier
- La Formule 1 va changer le format du vendredi
- Steiner favorable au vendredi remodelé

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez