Publié le 28/08/2019 à 12:16

F1 - A quoi ressemblera le calendrier 2020 ?

F1 - A quoi ressemblera le calendrier 2020 de la Formule 1 ?

La prolongation de Barcelone pour 2020 confirme que le calendrier devrait comporter 22 dates. Des changements sont prévus.

La Formule 1 a confirmé la prolongation du contrat de Barcelone pour la saison 2020. Il devrait donc y avoir 22 courses, une de plus que cette année. Sur les 21 présentes cette saison, toutes devraient rester sauf Hockenheim, alors que deux Grands Prix vont faire leur arrivée, à Hanoï et Zandvoort. Hockenheim était l'un des cinq circuits en fin de contrat. Trois ont prolongé, Barcelone, Silverstone et Mexico, tandis que Monza a trouvé un accord de principe.

- Mise à jour : Le calendrier F1 2020

Le calendrier n'a jamais dépassé 21 dates. Pour avoir une saison sur la même durée, des aménagements sont donc prévus selon Speedweek, qui s'est procuré le calendrier provisoire. Le site autrichien a dévoilé ce calendrier. Comme cela a été annoncé par la FIA, la saison débutera le 15 mars à Melbourne. Sakhir devrait rester la deuxième manche de l'année, une semaine plus tard. Hanoï devrait faire son apparition au début du mois d'avril, avant Shanghaï.

La course suivante ne serait plus Bakou mais Zandvoort, qui marquerait le début de la saison européenne. Barcelone devrait avoir son Grand Prix le week-end suivant. Monaco va conserver sa date habituelle, à la fin du mois de mai. Les équipes devraient ensuite se rendre à Bakou puis se diriger vers Montréal, une semaine plus tard. Les courses avant la pause estivale resteraient dans un ordre identique à cette année, sans Hockenheim. Le Paul Ricard restera fin juin, avant les dates du Red Bull Ring, de Silverstone et de Budapest. Parmi ces Grands Prix, seuls ceux en France et en Autriche devraient avoir lieu deux week-ends consécutifs.

Après la pause estivale, toujours de quatre semaines, les équipes devraient enchaîner les courses de Spa et Monza une semaine après l'autre. Ce devrait être la même chose pour les deux courses suivantes, à Singapour et à Sotchi. Austin devrait repasser une semaine avant Mexico, alors que la course a été placée une semaine après pour la saison 2019. Les deux dernières courses resteront Interlagos et Yas Marina, avec une fin de saison le 29 novembre.

Moins d'essais, plus moteurs ?

Ce calendrier 2020 devrait donc être plus dense. Les équipes devraient enchaîner à sept reprises des courses deux week-ends consécutifs, contre cinq cette année. Les changements sont surtout prévus en début de saison, pour intégrer Hanoï et Zandvoort, et au début de l'été, avec l'enchaînement entre Bakou et Montréal. L'été sera moins intensif puisque la date d'Hockenheim reste libre. Il n'y aura pas de série de trois courses en trois week-ends, dont les équipes ne voulaient plus après l'expérience de la saison 2018.

Afin de compenser ce calendrier plus intensif, les essais privés devraient être réduits avant l'intersaison, comme l'indiquait Günther Steiner, le patron de Haas. Speedweek évolue une seule séance de quatre jours sur le circuit de Barcelone. D'autres changements sont possibles. La course supplémentaire pourrait voir la FIA autoriser un quatrième moteur, pour compenser le kilométrage plus important, même si tous les motoristes ne sont pas d'accord à ce sujet.

La prochaine réunion du Conseil Mondial du Sport Automobile, qui valide les calendriers, est prévue le 4 octobre, mais la F1 pourrait publier un calendrier provisoire avant cette date.

Sur le même thème :
- Le Grand Prix de Chine reporté en raison du coronavirus

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez