Publié le 29/08/2019 à 16:22

F1 - Les pilotes Français passés par Renault

F1 - Tous les pilotes Français passés par Renault avant Esteban Ocon

PHOTOS. De Jean-Pierre Jabouille à Romain Grosjean, en passant par Alain Prost, sept Français ont roulé pour Renault avant Esteban Ocon.

Esteban Ocon, confirmé chez Renault pour la saison 2020, sera le huitième pilote français à rouler pour le constructeur en F1, le premier depuis Romain Grosjean en 2009.

Le constructeur a fait rouler des Français dans chacun de ses passages, de 1977 à 1985, de 2001 à 2010 et depuis 2016. Voici la liste de tous les français qui ont pris des départs avec Renault en F1.

Jean-Pierre Jabouille - De 1977 à 1980

Après avoir disputé les 24 Heures du Mans avec Renault en 1976, Jean-Pierre Jabouille a participé au développement de la première monoplace du constructeur en F1. Il a aussi été le premier à rouler en course avec la « Yellow Tea Pot », à partir de Silverstone 1977. Il a même été le seul pilote aligné par Renault cette année là.

Les débuts de Renault avec le moteur turbo, qui débutait en F1, ont été difficiles mais l'équipe a progressé étape par étape et Jabouille lui a permis de décrocher son premier succès à Dijon en 1979. Il en a décroché un second l'année suivante, en Autriche.

René Arnoux - De 1979 à 1982

René Arnoux a rejoint Renault pour sa deuxième saison en F1, en 1979. Il a décroché un total de quatre succès pour le Losange.

Arnoux, qui a ensuite roulé pour Ferrari, a pris 58 départs pour Renault, plus que tout autre Français. Seul Fernando Alonso a disputé plus de course pour le constructeur que lui, 158.

Alain Prost - De 1981 à 1983

Alain Prost aurait pu devenir le premier champion du monde français avec Renault. Dès son arrivée en 1981, il a remporté des courses. Cinquième du championnat la première saison et quatrième la seconde, il s'est battu pour le titre en 1983. Des soucis de fiabilité l'ont finalement contraint à prendre la deuxième place, derrière Nelson Piquet.

Mécontent que Renault n'ait pas souhaité déposer réclamation contre Brabham, qui aurait utilisé un carburant non-conforme, Prost a choisi de quitter l'équipe pour McLaren, avec qui il a décroché trois titres. Le Français a remporté le quatrième titre de sa carrière avec un V10 Renault, chez Williams en 1993.

Patrick Tambay - De 1984 à 1985

Après le départ d'Alain Prost pour McLaren, Patrick Tambay a fait son arrivée chez Renault. Fort de son expérience de Ferrari, il n'a cependant pas pu s'imposer avec le constructeur français.

Les résultats n'ont pas été à la hauteur des espérances, avec des soucis de fiabilité la première saison et des performances en retrait la seconde, avant que Renault ne cette son activité de constructeur, pour revenir comme motoriste en 1989.

Philippe Streiff - En 1984

Philippe Streiff n'a disputé qu'un Grand Prix pour Renault, le premier de sa carrière, en 1984 au Portugal, au volant d'une troisième monoplace exceptionnellement engagée pour l'occasion. Il était pilote d'essais de l'équipe depuis 1983.

Streiff n'a pas vu l'arrivée de cette course, en raison d'un souci de transmission. Il a ensuite disputé des Grands Prix avec Tyrrel, Ligier et AGS.

François Hesnault - En 1985

Comme Philippe Streiff, François Hesnault n'a disputé qu'une course chez Renault, au Nürburgring en 1985. Et comme Philippe Streiff, il n'en a pas vu l'arrivée, à cause d'un souci d'embrayage.

Sa participation a marqué une première dans l'histoire de la F1, l'utilisation d'une caméra embarquée pendant la course, et aussi une dernière, la participation d'une troisième voiture pour une équipe, ensuite interdite.

Romain Grosjean - En 2009

Romain Grosjean a fait ses débuts en F1 en cours de saison en 2009, pour remplacer Nelson Piquet Jr. Dans un contexte difficile, il n'a pas marqué de points et il n'a pas été retenu pour 2010.

Grosjean a fait son retour dans l'équipe en 2011 mais Renault s'était désengagée et elle était devenue Lotus.

Franck Montagny - Pilote d'essais de 2003 à 2005

Franck Montagny a été le pilote d'essais de Renault de 2003 à 2005, année du premier sacre de Fernando Alonso avec le constructeur. Il a fait environ 40 000 km d'essais pour Renault, sans jamais prendre un départ pour l'équipe.

En 2004, lorsque Jarno Trulli a quitté Renault, Montagny est passé proche d'une titularisation mais l'équipe a préféré faire appel à Jacques Villeneuve.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

jeudi 29 août 2019 à 23:10 legars dit : C'est pas avec Ocon qu'ils vont décrocher un titre.

jeudi 29 août 2019 à 21:46 hmmm dit : Hier, Cyril à déclaré que le titre n'est pas pour 2020 finalement. Il table pour 2021. Comme on dit ; Il y a que les cons qui ne changent pas d'avis. J'ajouterai ; Changer trop souvent d'avis, c'est con aussi.

jeudi 29 août 2019 à 21:36 leon dit : Que des échecs ! un de plus pour 2020 ?