Lamborghini Sián : une super-hybride de 819 ch !

Lamborghini Sián (2019) : une supercar hybride à supercondensateurs

Lamborghini dévoile la Sián, supercar hybride de plus de 800ch équipée de supercondensateurs.

Lamborghini passe à l'hybride avec la Sián, cinq ans après la présentation du concept Asterion augurant de cette possibilité. La dernière-née de Sant'Agata Bolognese est une supercar hybride non-rechargeable de 819ch. Son nom signifie "éclair" dans un dialecte de Bologne. Elle tire cette puissance d'un V12 atmosphérique développant 785ch à 8.500 trs/mn et d'un moteur électrique 48V de 34ch intégré à la boîte de vitesses. Ce bloc "zéro émission" assure seul marche arrière et stationnement.

Ce moteur électrique n'est pas alimenté par une batterie classique mais par des supercondensateurs installés entre l'habitacle et le moteur, une solution nouvelle dans l'industrie, déjà employée sur l'Aventador pour le démarrage et expérimentée à plus grande échelle sur le concept-car électrique Terzo Millennio de 2017. Ce dispositif est "trois fois plus puissant qu'une batterie de même poids et trois fois plus léger qu'une batterie de même puissance", annonce Lamborghini. Supercondensateurs et moteur électrique ne pèsent ensemble que 34kg. S'ils souffrent encore d'un déficit de densité énergétique par rapport aux batteries aux dernières nouvelles, les supercondensateurs ont l'avantage de se charger et de distribuer leur énergie plus rapidement. Le constructeur italien annonce que les deux opérations prennent le même temps et qu'ainsi les supercondensateurs sont entièrement rechargés à chaque freinage via un système de récupération d'énergie, de quoi fournir instantanément un supplément de puissance l'accélération. En outre, l'envoi de puissance continu du moteur électrique annule l'effet de coupure de l'accélération lors des montées de rapports selon la firme.

L'électrification pour la performance

Lamborghini promet un rapport poids/puissance meilleur que celui de l'Aventador SVJ qui affiche 1,98kg/ch. La Sián est la voiture de série la plus puissante de l'histoire du constructeur et aussi celle qui accélère le plus fort avec moins de 2,8s pour passer de 0 à 100 km/h. L'accélération de 70 km/h à 120 km/h lui demande 1,2s de moins qu'à une Aventador SVJ. Le moteur électrique de la Sián se coupe à 130 km/h. La marque au taureau annonce une vitesse de pointe supérieure à 350 km/h.

Pour donner un design futuriste à la Sián, Lamborghini s'est tourné...vers son passé, notamment les travaux du célèbre designer Marcello Gandini et plus particulièrement la Countach. On retrouve ainsi des angles et arêtes marquées. Les lignes diagonales sur le capot avant et les aérations derrière les fenêtres sont des clins d'œil à la supercar des années 1970 et 1980. Un motif en "Y" repris de la Terzo Millennio apparaît sur les feux avant et les prises d'air latérales. Le toit présente un double bossage, le compartiment moteur est vitré et la poupe très en relief comporte un aileron imposant, des feux à trois foyers hexagonaux et un large diffuseur intégrant deux sorties d'échappement également hexagonales. A l'arrière, des aubes changent de position en fonction de leur température pour participer au refroidissement du moteur. L'habitacle est dans la lignée des dernières productions de la marque avec profusion de formes géométriques. La Sián est équipée d'un tableau de bord numérique.

L'avenir du V12 assuré

La Sián permet à Lamborghini de faire la démonstration de ses avancées technologiques et d'annoncer la direction prise pour son avenir. Il s'agit d'une série limitée à 63 exemplaires en référence à l'année de la fondation du constructeur, 1963, et tous sont évidemment réservés. Le prix de l'auto n'a pas été communiqué. Chaque client bénéficie d'un programme de personnalisation très poussé. La Sián sera exposée dans quelques jours au salon de Francfort 2019.

Enfin, Lamborghini annonce que le groupe motopropulseur de la Sián préfigure sa prochaine génération de V12, confirmant ainsi que ce type de moteur survira encore quelques années. C'est donc un V12 électrifié que l'on devrait retrouver sous le capot de la future remplaçante de l'Aventador.

Photo de Maxime K

posté par :
Maxime K

Réagissez

Commentaire(s)5

mercredi 04 septembre 2019 à 10:47 lazyzy dit : me fait beaucoup penser a aux countach, gallardo et murciélago, j'adore !

mercredi 04 septembre 2019 à 10:02 Peter dit : L'arrière, le profil et l'intérieur sont très réussi, mais l'avant avec son "bec" acéré me laisse dubitatif...

mardi 03 septembre 2019 à 23:43 cockernoir dit : Décidément les designers de Lamborghini sont des champions de l'origami . Avec eux les courbes sensuelles se sont volatilisées à tout jamais. 😎

mardi 03 septembre 2019 à 23:43 cockernoir dit : Décidément les designers de Lamborghini sont des champions de l'origami . Avec eux les courbes sensuelles se sont volatilisées à tout jamais. 😎

mardi 03 septembre 2019 à 18:49 Rhum1 dit : de plus en plus anguleux le design et cet arrière est un jolis mélange entre de la countach et diablo. j'adore. la couleur est pas très Lambo (le vert pomme ou orange)