F1 - Renault a relancé sa saison à Monza

F1 - Renault a relancé sa saison en Italie

Renault a décroché un très bon résultat à Monza. Cyril Abiteboul est encore plus satisfait que cette performance ait été effectuée sur un circuit de puissance.

Renault a décroché le meilleur résultat depuis son retour en F1 en Italie. Daniel Ricciardo a pris la quatrième place, devant Nico Hülkenberg. Un total de 22 points qui représente à lui-seul plus du tiers des points inscrits par l'équipe cette année. Comme Ferrari, Renault a brillé sur les circuits de puissance cette année, Montréal, Spa et Monza, ce qui ravit Cyril Abiteboul.

« Le résultat (de dimanche) est non seulement le meilleur résultat d'ensemble de l'équipe depuis son retour en Formule 1, mais une nouvelle démonstration après Montréal et Spa des progrès évidents de l'écurie, notamment du côté des groupes propulseurs si ouvertement critiqués dans le passé, » souligne le directeur général de Renault Sport Racing. « C'est la preuve que tout se passe bien avec un package compétitif. C'est également une invitation à répéter ce type d'émotions dans une saison loin d'avoir été facile. »

Les pilotes ont été performants

Cyril Abiteboul est également satisfait de la prestation de Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg : « Nos pilotes ont montré ce dont ils étaient capables avec une voiture compétitive, » indique Abiteboul. « Ils ont été remarquables tout au long de la course, y compris dans des situations piégeuses. »

Renault devrait être moins à son aise sur les prochains circuits : « Ce résultat est bon pour l'équipe, car nous savons aussi que des circuits où nous serons moins compétitifs sont encore à venir cette année, mais nous en profitons volontiers pour le moment, » précise Abiteboul.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)5

mercredi 11 septembre 2019 à 13:43 Jeanpleur dit : Attention toutes les renault ne sont pas fiable j'explique dans mon livre que 99%des renault ont des problèmes d'ego et d'estime..... Paix à ton âme Robert qui venais pleurer à chaque fois qu'un article sortait sur la marque Renault

mardi 10 septembre 2019 à 09:29 djfjd dit : fjfkg

mardi 10 septembre 2019 à 07:36 atypik dit : Bon apparemment les 1000cv du bloc Renault semblent être bien là il leur faut maintenant corriger cette faiblesse du châssis en virages moyens qui pénalise la voiture.

lundi 09 septembre 2019 à 13:48 SAXOKitcar-96 dit : petit message à notre collègue du forum @Vathi je te félicite pour ton analyse au précédent forum (Renault veut se relancer à Monza ) celui où tu m'a intercepter, maintenant il faut souhaiter de continuer dans ce sens mais je pense que le contexte du circuit les a aidé donc la suite de la saison risque bien de ressembler à l'avant Monza ,bien que je souhaite voir d'autres monoplaces aux avant postes ça ferait bcp de bien de revoir des Williams McLaren Alfa Hass ....

lundi 09 septembre 2019 à 13:11 hmmm dit : Bravo à Renault pour ce bon résultat ! Par contre, un peu déçu du commentaire de Cyril en réduisant le bon résultat sur le PU. McLaren à le même PU et ils ont pas fait si bien que ça à Monza. Ce n'est plus un secret que la Renault manque d'appui aérodynamique, ce qui l'avantage forcément sûr ce genre de circuit. D'autant plus que Renault s'est pointé avec un package "spécial Monza" bien plus poussée que les autres équipes. Avait ils besoin de ça pour convaincre certaines personnes hautes places chez Renault pour les convaincre de ne pas quitter la F1 ? Je m'interroge car le développement d'un tel package coûte cher, qui de plus n'est utilisable pour une seule course. Néanmoins, et comme l'a souligné RIC, avec ce package la Renault ne souffrait pas du manque d'équilibre des courses précédentes. Peut-être une piste qui leur permettra de mieux comprendre les problèmes de châssis dans l'avenir. Affaire à suivre... Par contre je salue son commentaire concernant les courses difficiles à venir pour Renault. Contrairement au passé, il est plus humble et réaliste, ça fait plaisir de voir qu'il à tiré ses leçons du passé.