F1 - Binotto : « Charles a été fantastique »

F1 - Mattia Binotto estime que Charles Leclerc a su résister à la pression

Mattia Binotto estime que Charles Leclerc a su résister à la pression pour s'imposer au Grand Prix d'Italie. Il pense que Ferrari avait la bonne stratégie.

Charles Leclerc a résisté aux attaques de Lewis Hamilton puis de Charles Leclerc pour s'imposer à Monza. Mattia Binotto, son patron chez Ferrari, est ravi de ce succès.

« Nous savions que nous serions performants en venant aussi, mais nous savions aussi que nous n'avions aucune marge d'erreur, » explique l'Italien. « Nous avons encore vu (...) les faibles écarts avec nos rivaux et je suis ravi que nous ayons été les premiers à voir le drapeau à damier. Pour l'équipe, c'est très significatif d'avoir deux victoires consécutives après un début de saison si difficile. »

Il estime que Leclerc a parfaitement géré la pression des pilotes Mercedes : « Le pilotage de Charles a été fantastique et s'est très bien défendu, en faisant très peu d'erreurs. Si la pression a un effet sur lui, c'est de le motiver. Cette victoire est vraiment méritée ! »

« Toute l'équipe a fait un sans faute, dans la stratégie également, parce que je pense que c'était courageux de passer sur les pneus durs. Cela s'est avéré le bon choix et il a été payant. »

Un podium unique

Cette victoire n'est que la deuxième depuis que Mattia Binotto a pris la tête de Ferrari et sa première à ce poste sur les terres de la Scuderia. L'ambiance est unique, avec le podium qui surplombe la piste et la voie des stands.

« C'est probablement le meilleur podium de toute la saison et on ne peut parle manquer depuis le muret des stands, » souligne Binotto. « On s'en rappelle pendant des années. Ce n'est pas la première victoire que je vis à Monza, mais on ne s'y habitue jamais. C'est très particulier avec tous nos supporters et encore plus après une si longue course, à nous défendre et à nous battre. »

Le succès de Ferrari aurait pu être plus grand sans l'erreur de Sebastian Vettel en début de course. Mattia Binotto pardonne le tête-à-queue de l'Allemand. « C'est dommage pour Seb qui aurait pu avoir une bonne course (...), parce qu'il revenait sur Bottas, » explique Binotto. « Il a fait quelques erreurs, mais c'est Monza. Les vitesses sont très élevées, la voiture est très légère en raison des faibles appuis, et c'est très difficile au freinage. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez