F1 - GP d'Italie : Les meilleures radios

F1 - Les meilleurs messages radio du Grand Prix d'Italie

Les meilleurs messages radio du Grand Prix d'Italie. Le chaos des qualifications, Binotto qui excuse Leclerc, l'inquiétude de Räikkönen avant le départ...

Après chaque course, la Formule 1 compile les meilleurs messages radio du week-end. A Monza, la situation a été très confuse à la fin des qualifications (vidéo), Charles Leclerc s'est imposé et Mattia Binotto a livré un mystérieux message mystérieux pour lui dire qu'il était pardonné (vidéo), le Monégasque a eu un duel musclé avec Lewis Hamilton (vidéo), Kimi Räikkönen a eu un accident pendant les essais (vidéo) et il s'est inquiété d'un souci avant la course (vidéo), Antonio Giovinazzi a été le premier Italien à marquer des points à domicile depuis 2011 (vidéo) et Daniel Ricciardo a exprimé sa passion pour la pizza !

Vous pouvez également découvrir ces messages radio en vidéo.

Première séance : Accident pour Räikkönen à la Parabolique

Kimi Räikkönen
« Je suis coincé. »
Ingénieur :
« Ok, ok. »
Kimi Räikkönen :
« Ca va mais je suis coincé. »
Ingénieur :
« Ouais, ouais, bien. Tout... »
Kimi Räikkönen :
« Est-ce que je dois tout couper ? »
Ingénieur :
« Procédure complète d’arrêt. »

Q3 : Le chaos de la fin de séance

Ingénieur de Nico Hülkenberg :
« Ok Nico, souviens-toi du plan. Souviens-toi du plan s’il te plaît. Tu as Stroll juste derrière toi. »

Ingénieur de Lance Stroll:
« Donc surveille Hülkenberg, il pourrait jouer un jeu. Il ne te donnera pas l’aspiration. »

Ingénieur de Charles Leclerc :
« Nous avons peu de temps, je te tiendrai au courant. »

Sebastian Vettel :
« Dites à Charles de Passer. »

Ingénieur de Valtteri Bottas :
« Nous avons très peu de temps. Essaie de passer devant. »

Ingénieur de Sebastian Vettel :
« Nous devons attaquer maintenant. »
Sebastian Vettel :
« Oui, alors dites-lui de passer devant ! »

Ingénieur de Lewis Hamilton :
« Si tu remontes, ce sera bien. »

Ingénieur de Carlos Sainz :
« Tu dois défendre la position. Tu aura quatre ou cinq secondes en passant le drapeau à damier. La plupart des voitures n’y arriveront pas. »

Ingénieur de Charles Leclerc :
« Et tu peux doubler Sebastian. Double Sebastian. »

Ingénieur de Valtteri Bottas :
« Nous ne sommes pas à l’abris. »

Ingénieur de Lance Stroll :
« Continue à attaquer, continue. Continue à attaquer maintenant. Tu dois y aller. Tu dois y aller ! Tu dois y aller ! »

Ingénieur de Daniel Ricciardo :
« Ok Daniel, nous avons manqué le drapeau à damier. Nous avons manqué le drapeau à damier. »

Sebastian Vettel :
« Merci ! Merci ! »

Lewis Hamilton :
« Ce n’est pas cool. Ils nous ont tous contenus ! Donc nous n’avons pas pu faire de tour ! »

Charles Leclerc :
« Quel chaos ! Aaaah ! Pole position en tous cas les mecs. Merci pour tout ! »

Lewis Hamilton :
« C’est une tactique intéressante pour... garder la pole position. Il n’y a pas besoin de faire le tour ! »

Avant-course : Souci pour Räikkönen

Kimi Räikkönen :
« Donnez moi un autre volant ! Parce qu’il y a un souci avec la pédale d’embrayage. Donnez moi un autre volant. Maintenant ! »
Ingénieur :
« Ok. »
Kimi Räikkönen :
« Je ne peux même pas sortir ! »
Ingénieur :
« Ok, ne t’inquiète pas. Coupe (le moteur). »
Kimi Räikkönen
« Volant de secours ! »
Ingénieur :
« Coupe (le moteur). Nous avons le temps. Ne t’inquiètes pas. »
Kimi Räikkönen :
« Quelque chose ne va pas avec la pédale d’embrayage. »
Ingénieur :
« Ok, pas de souci, nous avons beaucoup de temps. »

Tour 1 : Grosjean percuté par Gasly et très mécontent

Romain Grosjean :
« Ok, j’ai été percuté. Cela a enclenché l’anti-calage. ****** ! »
Ingénieur :
« Ok, nous vérifions les données... Tout a l’air bon de notre côté. »
Romain Grosjean :
« Ouaaaaaais... Ce n'est pas sûr parce qu’il y a eu l’anti-calage. Il y a probablement eu un gros contact, mais c’est injuste parce que j’ai dû passer dans le ****** de truc, j’ai perdu beaucoup de places, ce n’est pas de ma faute ! »
Ingénieur :
« Compris, compris. »
Romain Grosjean :
« Mec, quel est l’intérêt d’avoir des règlements en Formule 1 si personne ne respecte rien, ****** ?! »

Tour 1 : Verstappen doit éviter Pérez

Ingénieur :
« Max, est-ce que tu as percuté la barrière ? »
Max Verstappen :
« Non, non, non, mais la voiture... Vérifiez mon aileron avant ! »
Ingénieur :
« Oui, l’aileron avant est endommagé Max, l’aileron avant est endommagé. »
Max Verstappen :
« Ouais, mais c’est important ? »
Ingénieur :
« Oui, nous pensons qu’il s’est décroché. »
Max Verstappen :
« Vous avez les images ? »
Ingénieur :
« Oui Max, passe aux stands à la fin du tour. »

Tour 3 : Sainz envoie Albon hors piste

Carlos Sainz :
« J’ai perdu le contrôle de la voiture et percuté Alex, involontairement. J’ai surviré. »
Ingénieur :
« Compris. Je vois le survirage dans les données Carlos. Le survirage est clair dans les données. »

Alexander Albon :
« Ouais ! Sympa Carlos ! »

Tour 6 : Stroll percuté par Vettel

Ingénieur :
« Drapeau jaune, drapeau jaune. »
Lance Stroll :
« ****** ! La Ferrari a juste... Il est revenu sur le circuit comme un imbécile ! »
Ingénieur :
« Est-ce qu’il y a des dégâts ? Est-ce qu’il y a des dégâts ? »
Lance Stroll :
« Je pense, peut-être ?! »
Ingénieur :
« Pas de souci sur les pneus. Pas de souci sur les pneus. Nous allons voir quand tu va passer. Nous allons voir quand tu va passer. »
Lance Stroll :
« Incroyable, ****** ! »

Tour 8 : Norris n’aime pas les instructions

Ingénieur :
« Lando, Gasly est toujours devant. La voiture devant lui était celle de Grosjean, il est passé aux stands. Si nous passons devant Gasly, nous aurons le champ libre et ce sera bien pour nous. »
Lando Norris :
« Mec, arrête de parler quand j’essaie de rouler, ****** ! »

Tour 20 : Räikkönen pénalisé

Ingénieur :
« Ok Kimi, stands, stands, stands. Nous avons une pénalité, nous avons un stop and go. Donc arrête toi. »
Kimi Räikkönen :
« Pourquoi ?! »
Ingénieur :
« Pour un mauvais train au départ. »
Kimi Räikkönen :
« Quoi ****** ? »!
Ingénieur :
« Je sais, je sais, c’est ****. »
Kimi Räikkönen
« Que fait-on ? »
Ingénieur :
« Rien, arrête toi. »
Kimi Räikkönen :
« Ces pneus ne sont pas bons de toute façon. »
Ingénieur :
« Je sais, je sais, mais nous ne pouvons pas les remplacer donc nous devons repartir et je vais les ferai changer plus tard. Six, cinq, quatre, trois, deux, un... Vas-y ! »
Kimi Räikkönen :
« C’était à quel sujet ? »
Ingénieur :
« C’est à cause du train de qualifications et celui de départ, mais je t’expliquerai après la course. »

Tour 23 : Ça chauffe entre Hamilton et Leclerc

Lewis Hamilton :
« Il n’a pas laissé la largeur pour une voiture. Il m'a envoyé hors piste ! »
Ingénieur :
« Compris Lewis, nous regardons. »

Ingénieur de Charles Leclerc :
« Drapeau noir et blanc. Drapeau noir et blanc. Pas de décision pour le moment. »
Charles Leclerc :
« Pourquoi ?! »

Tour 24 : Räikkönen mécontent

Ingénieur :
« Ok Kimi, dis moi ce que tu en penses ? »
Kimi Räikkönen :
« Quoi ?! Ta radio n’est pas très bonne ! »
Ingénieur :
« Compris, compris. Continue à attaquer ! »
Kimi Räikkönen :
« Oui, j’essaie en permanence, mais apparemment, c’est... »

Tour 28 : Sainz abandonne

Carlos Sainz :
« La roue se décroche. »
Ingénieur :
« Carlos, la roue n’est pas serrée. Arrête la voiture. Arrête la voiture. »
Carlos Sainz :
« Aargh ! Ay yai yai yai ! »

Tour 31 : Pérez double Magnussen

Sergio Pérez :
« Ah ah ah ah ! Il n'est pas très malin, ce mec ! »

Tour 35 : Magnussen tire tout droit au premier virage

Kevin Magnussen :
« Aaaah ! Gros... Gros plat (sur un pneu). Gros. Vraiment gros. »
Ingénieur :
« Ok, compris, compris. Ouais, si c’est impossible de rouler, nous passerons aux stands. Si c’est impossible de rouler, nous passerons aux stands, ok. »
Kevin Magnussen :
« Ouais, arrêt. Aaaah ! ****** ! »
Ingénieur :
« Ca va, nous allons mettre des pneus neufs. Nous allons remonter et tenter quelque chose. »
Kevin Magnussen :
« Je suis vraiment désolé les mecs. »

Tour 36 : Hamilton mécontent des manoeuvres de Leclerc

Lewis Hamilton :
« Il y a du pilotage dangereux ! »
Ingénieur :
« Compris Lewis, nous le voyons. »

Arrivée : Leclerc s'impose

Ingénieur :
« Tu l'as fait ! »
Charles Leclerc :
« Wooooooah ! Ouiiiiiii ! Ouiiiiiiii ! Oui ! Oui ! Oui ! »
Ingénieur :
« Tu es... »
Charles Leclerc :
« Ouiiiiiiiii. »
Mattia Binotto :
« Carlo, sono Mattia, oggi sei perdonato sei tutti noi (Carlo, c'est Mattia, aujourd'hui nous te pardonnons tous) ! »
Charles Leclerc :
« Aaah ! Grazie mille, grazie mille, grazie a tutti (Merci beaucoup, merci beaucoup, merci à tous). Siete i più grandi (Vous êtes les meilleurs). Mamma mia ! Mamma mia ! Aaah ! Non ci sono parole (Ce ne sont pas que des mots). Grazie per tutto (merci pour tout). Grazie per tutto. Siete i migliori (vous êtes les meilleurs). Per sempre (Pour toujours). »
Ingénieur :
« Merci à toi ! »

Arrivée : Vettel désolé

Sebastian Vettel :
« Bravo tutti (bravo à tous). Je me suis mis hors course au début. Désolé. »

Arrivée : Giovinazzi ravi

Antonio Giovinazzi :
« Oui les mecs, oui ! Enfin ! »
Ingénieur :
« Belle course Antonio ! Très bonne course. »
Antonio Giovinazzi :
« C’est pour l’équipe ! C’est pour l’équipe. Merci les mecs ! »

Arrivée : Hülkenberg cinquième

Ingénieur :
« C’était un très beau piotage, mesuré, Nico. Bien joué mec. Absolument parfait ! »
Nico Hülkenberg :
« Merci les mecs. Belle prestation ! Où es Danny ? Quatrième ou... où est-il ? »
Ingénieur :
« Donc Danny est quatrième. Et toi cinquième. »
Nico Hülkenberg :
« Beau travail d’équipe ! Beaucoup de points ! »
Cyril Abiteboul, patron de Renault :
« Merci. Super boulot ! »
Nico Hülkenberg :
« Merci Cyril. »
Cyril Abiteboul :
« Merci beaucoup. Merci beaucoup, vraiment. »
Nico Hülkenberg, en Français :
« Merci. Merci à tous !. »
Cyril Abiteboul, en français :
« Merci, merci, merci. »

Arrivée : Ricciardo quatrième... grâce à la pizza ?

Ingénieur :
« Et c’est une quatrième place pour toi ! Travail incroyable mec ! Une course un peu ennuyante mais hé, c’est dû au travail de ce week-end ! Travail incroyable ce week-end mec ! »
Daniel Ricciardo :
« Enfin. Nous avons ce que nous méritons. Merci les mecs ! »
Ingénieur :
« Oh oui ! »
Daniel Ricciardo :
« Ca me va si c’est ennuyant ! »
Ingénieur :
« Ahahahah ! Nico est cinquième aussi. Incroyable résultat pour l’équipe. Beau boulot mec ! »
Daniel Ricciardo :
« C’est énorme ! C’est énorme. Bravo les mecs ! Nous avons fini le boulot. C’est un grand jour pour nous, au (championnat des) constructeurs ! Nous allons continuer à remonter ! »
Ingénieur :
« La pizza porte ses fruits mecs ! »
Daniel Ricciardo :
« Pizza pizza pizza ! Ahahahah ! »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez