F1 - Williams a essuyé des pertes en début d'année

F1 - Williams a perdu près de 20 millions d'euros au premier semestre

L'équipe Williams a perdu près de 20 millions d'euros durant le premier semestre 2019. Les perspectives d'avenir sont plus positives pour la structure anglaise.

Williams est côté en bourse, ce qui l'oblige à publier ses comptes. Le groupe anglais a dévoilé ses résultats pour le premier semestre 2019 et l'équipe de F1 a perdu de l'argent.

Du 1er janvier au 30 juin, l'équipe a généré 46,3 millions de livres (51,79 millions d'euros) de revenus. Ses pertes, avant impôts, intérêt, dépréciation et amortissement s'élèvent à 16,6 millions de livres (18,57 millions d'euros). En 2018, sur la même période, Williams avait généré 60,7 millions de livres (67,9 millions d'euros) de revenus et ses pertes étaient de 200 000 livres (223 730 euros).

Ces différences s'expliquent par une baisse des revenus de la part de la F1, suite à la 10ème place de Williams au championnat 2018. Mike O'Driscoll, le directeur général de Williams Group, évoque aussi une « réduction globale des partenariats » de Williams. L'équipe a perdu son sponsor-titre, Martini et ROKiT a repris ce rôle. Le pétrolier Orlen a été apporté par Robert Kubica.

Des perspectives plus positives

Les résultats financiers de l'équipe de F1 pèsent sur le bilan global du groupe, qui comprend également Williams Advanced Engineering, une division rentable et en croissance, qui développe des solutions pour différentes industries. Cette division a notamment créé la batterie utilisée lors de la première saison de la Formule E. Le championnat s'est tourné vers McLaren pour sa Gen2.

Concernant la F1, Williams estime que les perspectives sont positives : « Même si nous vivons une nouvelle saison difficile côté piste, nous avons vu des signes de progrès récemment et nous continuons à intéresser de potentiels partenaires, en étant l'une des équipes présentes depuis le plus de temps en Formule 1, » explique Mike O'Driscoll. « Cela s'est vu avec la récente reconduction du partenariat-titre avec ROKiT, qui sera à nos côtés au moins jusqu'en 2023. »

Williams pense aussi que le règlement en négociation pour 2021 permettra une meilleure répartition des revenus, à son profit : « Les négociations avec les dirigeants de la Formule 1 et Liberty Media (en charge des droits commerciaux) autour de l'avenir du championnat à partir de 2021 ont été productives et nous pensons que quand elles aboutiront, elle permettront à Williams de bénéficier d'un cadre financier plus équilibré, » indique O'Driscoll.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez