F1 - Brawn estime que Vettel a perdu en confiance

F1 - Ross Brawn estime que Sebastian Vettel a perdu en confiance

Ross Brawn estime que Sebastian Vettel manque de confiance après ses erreurs à Monza. Il pense que Ferrari doit l'aider.

Ferrari a décroché son premier succès en Italie depuis 2010 mais le bilan a été terni par la course de Sebastian Vettel, arrivé hors des points après un tête-à-queue en début de course, suivi d'un contact avec Lance Stroll en repartant. L'Allemand a perdu neuf de ses 12 points et jusqu'à Singapour, il risque une suspension s'il perd les trois derniers. Ross Brawn, le responsable de la compétition de la F1, estime que les erreurs de Vettel sont importantes, surtout avec les succès de Charles Leclerc.

« Chez Ferrari, seul un homme a peu de raisons de sourire en pensant à dimanche, Sebastian Vettel, » estime l’Anglais. « Le quadruple champion du monde a vécu un week-end difficile à Monza. »

« En qualifications, il a senti que son équipier le laissait tomber à la fin de la Q3 et il n’a pas pu signer la pole. Mais il est le seul responsable de ce qu’il s’est passé en course. Sebastian a fait deux erreurs au sixième tour, un tête-à-queue puis un contact avec Stroll, et ces erreurs paraissent encore plus importantes après les deux victoires de Leclerc à Spa et Monza. »

Ferrari doit aider Vettel à reprendre confiance

Ross Brawn estime que Sebastian Vettel vit une saison comparable à celle de 2014, quand il n'a décroché aucun succès avec Red Bull, alors que Daniel Ricciardo, devenu son équipier, s'est imposé à trois reprises cette année-là. Il estime que Ferrari doit aider Vettel à retrouver confiance.

« Quel que soit le pilote et quel que soit le niveau de l’équipe, il est inévitable que le premier rival soit toujours l’équipier, » explique Brawn. « Dans une certaine mesure, Sebastian vit la même chose que durant sa dernière saison chez Red Bull, en 2014, quand il s’est retrouvé face à Daniel Ricciardo, un jeune qui réalisait des performances incroyables. »

« Vettel est clairement l’un des grands de notre championnat, on ne gagne pas quatre titres si on ne l’est pas, mais dans cette période difficile, il a vraiment besoin du soutien de l’équipe pour retrouver la confiance dont il a l’air de manquer en ce moment. Cela doit être une priorité pour Mattia Binotto (le patron de Ferrari), avec le développement de la voiture, dans les prochaines semaines. Ce ne sera pas facile, mais c’est essentiel, surtout pour 2020. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)2

samedi 14 septembre 2019 à 13:49 Juju dit : Si la presse italienne (et pas seulement) fustige Vettel, je reste convaincu que la Scuderia a toujours bien conscience de la valeur de leur quadruple champion du monde de pilote et ne lui tourne pas le dos au profit exclusif de Leclerc.

samedi 14 septembre 2019 à 03:57 CarCircus dit : Leclerc, certe nouvelle recrue de la scuderia, a su s'imposer et a canalisé toute l'attention de l'équipe sur lui, chose que Vettel pourtant leader au début de la saison n'arrive plus à susciter chez Ferrari.