F1 - Renault maintient ses objectifs

F1 - Renault vise toujours la quatrième place

Cyril Abiteboul pense que Renault a la capacité de revenir McLaren au championnat. L'équipe devra saisir les opportunités.

Renault s'est relancée dans la course à la quatrième place du championnat après avoir décroché son meilleur résultat de la saison à Monza. Cyril Abiteboul, le patron de l'équipe, assure que Renault n'a jamais renoncé à cet objectif.

« Tout d'abord, on ne renégocie pas les objectifs quand ils paraissent plus difficiles, donc (samedi à Monza), l'objectif restait la quatrième place (du championnat) et aujourd'hui, il est toujours la quatrième place, » a expliqué le Français au site officiel de la F1. « Nous sommes à 18 points de (McLaren), il reste sept courses, (avec) trois points de plus qu'eux en moyenne, c'est totalement faisable. »

« Je pense qu'ils seront plus rapides que nous sur plusieurs pistes, c'est un fait, et nous serons plus rapides qu'eux sur plusieurs pistes, donc nous devons réussir à faire ce que nous n'avons pas fait jusqu'à présent, marquer plus de points quand nous sommes plus rapides, à part (en Italie) où nous l'avons fait. »

« L'objectif n'est pas seulement McLaren, l'objectif est de progresser partout et face à tout le monde, parce qu'au final, la cinquième et la quatrième place sont bonnes mais nous ne voulons pas nous arrêter là. »

Renault doit saisir les opportunités

Le résultat de Monza a montré les progrès de Renault sur son moteur mais le constructeur sait qu'il doit encore améliorer son châssis. Renault doit aussi mieux saisir les opportunités à sa portée, ce que l'équipe a eu du mal à faire avant Monza cette saison.

« Il y a eu des hauts et des bas cette année, » reconnaît Abiteboul. « A plusieurs occasions, nous aurions pu décrocher un résultat acceptable, avec des points qui auraient été utiles pour le championnat, et cela n'a pas été le cas pour différentes raisons, parfois de notre fait, parfois en raison de facteurs extérieurs. (En Iitalie), aucun élément n'a joué contre nous, contre le résultat. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

lundi 16 septembre 2019 à 19:05 atypik dit : Il ne reste pas 3 courses mais 6 si je ne m'abuse