Publié le 20/09/2019 à 13:11

F1 - Pourquoi Haas a conservé Grosjean

F1 - Pourquoi Haas a conservé Romain Grosjean

Romain Grosjean s'attendait à prolonger chez Haas. Il a joué un rôle fondamental pour aider l'équipe à surmonter ses difficultés cette année.

Romain Grosjean a prolongé son contrat chez Haas pour la saison 2020. L'équipe a également discuté avec Nico Hülkenberg mais Grosjean est resté confiant ces dernières semaines.

« Je n'ai jamais vraiment été très inquiet, » a déclaré le Franco-Suisse sur Canal + Sport Week-End. « J'ai trouvé mon travail bon cette année, mon retour technique bon, que mon pilotage n'était pas mauvais non plus. »

« C'est sûr, il y a toujours des chose que l'on peut faire mieux, d'autres que l'on peut faire moins bien. Il y en a plein qui vont dire "Oh, il a fait un tête-à-queue dans l'allée des stands (à Silverstone)". Oui, j'ai fait un tête-à-queue dans l'allée des stands. Qui ne tente rien n'a rien. »

Grosjean joue un rôle important chez Haas

La décision de Haas trouve en partie sa source dans le travail de Romain Grosjean pour aider à corriger les soucis le châssis. Les nouveautés apportées à Barcelone étaient difficiles à exploiter, ce que Grosjean a immédiatement ressenti. Cinq courses plus tard, à Silverstone, l'équipe l'a fait repasser sur l'ensemble de Melbourne, qui lui convenait mieux. Le travail de Grosjean a été important dans ce processus.

« Nous avons une voiture qui ne veut pas aller aussi vite que ce que l'on aimerait, » indique Grosjean. « Forcément, les résultats ne sont pas là. A certains moments, il faut regarder plus loin que la feuille de résultats, ce que nous avons fait avec l'équipe. »

Günther Steiner, le patron de l'équipe Haas, estime que Romain Grosjean a joué un rôle essentiel dans cette période difficile : « Il faut penser à l'ensemble, » a précisé l'Italien à Canal + Sport Week-End. « Il s'est très bien comporté avec nous dans des moments difficiles. Il est patient et constructif. Il a été l'un des premiers à identifier nos problèmes cette année, et il avait raison. Il été l'un des premiers à soutenir les changements pour comprendre ce qui ne fonctionnait pas cette année. Tout cela compte dans ces décisions. Ce ne sont pas que les performances dans les cinq dernières courses, c'est l'ensemble. »

Magnussen salue l'implication de Grosjean

Kevin Magnussen sent aussi que son équipier a eu un rôle utile pour corriger le tir : « Dès le début, Romain a dit qu'il n'aimait pas le comportement de avec la deuxième spécification, » a précisé le Danois à RaceFans. « J'étais moins inquiet des sensations, cela ne me gênait pas, mais je ne savais pas si cela améliorait les performances. »

« En soufflerie, (...) les données laissaient entendre que c'était plus rapide. Mais quand Romain est repassé sur l'ensemble de la première course, il m'a devancé deux fois en qualifications. Et dans les deux dernières courses avec la même spécification, je l'ai battu. »

« Donc être sur l'ancien ensemble n'était certainement pas un désavantage. Je pense que c'était une expérimentation intéressante. »

Sur le même thème :
- Comment l'expérience de Grosjean a aidé Haas en 2019
- Haas n'a pas réagi assez vite en 2019
- Grosjean : « Quelle année de m... »
- Steiner : « Nous n'avons rien »
- Steiner impatient d'en finir avec 2019
- Grosjean : « Le verre est complètement vide »
- Haas aurait dû mieux écouter ses pilotes

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez