WRC - Pas de Tour de Corse au calendrier 2020

WRC - Le calendrier 2020 annoncé, sans le Tour de Corse

Le calendrier 2020 du championnat du monde des rallyes a été annoncé, avec plusieurs changements, dont la disparition du Tour de Corse.

La FIA a dévoilé le calendrier 2020 du WRC. Trois manches sont remplacés. Le Tour de Corse, le Rallye de Catalogne et le Rallye d'Australie laissent leur place à trois épreuves, qui font leur retour, au Kenya, au Japon et en Nouvelle Zélande. Le championnat souhaitait se développer à l'international.

« Il nous fallait plus de manches hors de l'Europe pour de poursuivre l'internationalisation du championnat, » confirme Yves Matton, le responsable des rallyes au sein de la FIA. « Je suis ravi de voir les résultats de notre stratégie d'expansion, avec le retour de manches emblématiques au Kenya et au Japon au calendrier du WRC l'an prochain, ainsi que le remplacement de l'Australie par la Nouvelle-Zélande, tandis que les manches de légende en Europe offrent un bon équilibre et préservent l'ADN de notre championnat. »

Le Kenya est présent pour la première fois depuis 2002. Le Japon a accueilli le WRC pour la dernière fois en 2010. Pour la Nouvelle-Zélande, il s'agira de la première épreuve du championnat depuis 2012. Le rallye avait l'habitude d'alterner sa présence avec l'Australie jusque là.

D'autres changements plus mineurs ont été apportés. Le Rallye d'Allemagne, dont la présence n'était pas assurée, reste mais il passe de l'été à la fin de la saison. Le Rallye de Grande-Bretagne voit aussi sa date repoussée dans l'année.

Le calendrier 2020 du WRC

26/01/20 : Monte-Carlo
16/02/20 : Suède
15/03/20 : Mexique
19/04/20 : Chili
03/05/20 : Argentine
24/05/20 : Portugal
07/06/20 : Sardaigne
19/07/20 : Kenya
09/08/20 : Finlande
06/09/20 : Nouvelle-Zélande
27/09/20 : Turquie
18/10/20 : Allemagne
01/11/20 : Grande-Bretagne
22/11/20 : Japon

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

dimanche 29 septembre 2019 à 15:58 censure dit : En plus, attendre LEC pour le laisser passer en piste alors qu'il est clairement plus rapide avec presque 4,5s d'avance, ça aurait fait très bizarre quand-même.