Publié le 30/09/2019 à 13:31

F1 - Les courses qualificatives expliquées

F1 - A quoi ressembleront les courses qualificatives ?

Ross Brawn a expliqué le concept des courses qualificatives qui devraient apparaître en 2020. Lewis Hamilton et Sebastian Vettel n'y sont pas favorables.

Ross Brawn, le responsable de la compétition de la F1, souhaite instaurer une course qualificative sur quelques Grands Prix en 2020, à titre expérimental. Le projet est en train d'être finalisé et il en a donné les détails à Sotchi.

« Le but est d'avoir, sur deux ou trois Grands Prix, une course sprint avec une grille inversée, à la place des qualifications, » a expliqué l'Anglais à Channel 4. « Nous voulons savoir comment une course sprint pourrait compléter la course principale, et comment elle s'intégrerait. Nous voulons voir la réponse du public, nous voulons voir si cela a sa place sur un Grand Prix ou pas. »

Cette course qualificative déterminerait la grille de départ pour le Grand Prix. Le leader du championnat serait dernier au départ de la course sprint. Le concept ferait donc son apparition après plusieurs courses, pour que le championnat soit déjà établi. Aucun point ne sera attribué dans la course qualificative, mais cela pourrait changer à terme : « Nous pouvons envisager une course du samedi avec moins de points et une course du dimanche avec tous les points, » précise Brawn.

Il estime que la course qualificative permettrait de voir un spectacle très différent d'un Grand Prix : « On voit souvent les pilotes montrer qui est le plus rapide, » indique Brawn. « Nous voulons voir le meilleur compétiteur. Ils devraient doubler pour déterminer leur place sur la grille (du dimanche). »

Brawn veut convaincre les pilotes

Ross Brawn doivent maintenant convaincre les pilotes, qui sont réticents face à cette idée. Lewis Hamilton a exprimé ses doutes : « Je ne sais pas vraiment quoi dire, » a déclaré le pilote Mercedes, interrogé sur le sujet en conférence de presse à Marina Bay. « Les gens qui proposent ça ne savent pas de quoi ils parlent. »

Sebastian Vettel s'est montré plus virulent : « Je pense que c'est une véritable co*****, » a précisé l'Allemand. « Si vous voulez améliorer les choses, je pense qu'il faut resserrer les écarts, il faut plus de compétition. Pour moi, c'est un pansement. Je ne sais pas qui est le génie qui a eu cette idée mais ce n'est pas la solution. C'est vraiment la mauvaise approche. » Hamilton a acquiescé, en précisant que Vettel avait « mieux résumé les choses » que lui.

Ross Brawn assure que les équipes sont de son côté et il veut répondre aux inquiétudes des pilotes : « Avec la FIA, nous avons le soutien unanimes équipes maintenant, » indique-t-il. « Les pilotes ont exprimé leur inquiétude et nous avons eu de premières discussions avec eux. Ils veulent connaître l'ensemble du projet, ce qui est légitime. Nous devons travailler sur les détails. »

« Je pense que quand nous l'aurons fait, nous pourrons en discuter avec les pilotes et leur dire "Donnez sa chance au concept". Parce que peut-être que cela ne marchera pas, mais sinon, comment avancer ? La plupart des championnats cherchent à évoluer. (Nous voulons) garder notre intégrité, nous ne voulons pas la gâcher. Mais pouvons-nous améliorer (le championnat) et ajouter un intérêt ? »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

lundi 30 septembre 2019 à 19:40 leon dit : Ou comment faire un 110m haies avec un boulet à chaque pied .

lundi 30 septembre 2019 à 17:30 atypik dit : Alors je résume; trois séances d'EL,la course sprint le samedi et le GP le dimanche avec 22 gp/an les mecs partent à la retraite à 25 ans!

lundi 30 septembre 2019 à 14:25 jpo dit : Avec des autos qui ne peuvent pas se suivre et des pneus qui tienne trois tours derrière un concurrent, ça va être compliqué!