F1 - Renault veut briller sans équipe cliente

F1 - Renault pense que ne plus avoir de client peut être un avantage

Cyril Abiteboul regrette la fin du partenariat avec McLaren mais il pense que cela peut avoir un effet positif sur l'équipe Renault.

McLaren a décidé de quitter Renault pour Mercedes à partir de la saison 2021. Pour les motoristes, avoir plusieurs équipes est souvent vu comme un avantage, puisqu'ils disposent de plus de données et qu'ils peuvent amortir les coûts de développements grâce à leurs clients.

Cyril Abiteboul a reconnu sur Sky Sports F1 que la fin du partenariat n’est « pas une bonne nouvelle » et qu’il la « regrette », mais il pense que cette décision peut aider Renault de ne pas se disperser.

« Au final, nous voulons battre tout le monde, » a ajouté le directeur général de Renault Sport Racing. « La dernière fois que nous avons gagné, en 2005 et 2006, personne n’était fourni par Renault à part nous. Nous acceptons le fait que nos ressources sont limitées et c’est peut-être mieux de ne pas être distrait et de pouvoir se concentrer. »

Un possible avantage en 2021

Cyril Abiteboul pense que le règlement 2021 donnera une plus grande importance au groupe propulseur. Une équipe avec un bon moteur aurait alors intérêt à ne pas le partager avec une rivale.

« Si on regarde le règlement, avec la tendance vers la standardisation, la simplification de l’aérodynamique, nous pensons que les deux principaux critères de performances seront le moteur, l’intégration du moteur et son installation, » précise Abiteboul.

« Dans ce cas, c’est vraiment mieux d’être seul et de nous concentrer sur ce que nous développons pour nous. Nous croyons vraiment en ce que nous développons, et sincèrement, si c’est un bon secret, je préfère le garder pour moi. »

Renault veut rester en 2021

Les équipes sont contractuellement engagés avec la F1 jusqu'en 2020. Les accords n'ont pas encore été prolongés mais les constructeurs actuellement engagés devraient rester. Cela fait peu de doutes pour Mercedes, qui a déjà signé des accords avec plusieurs équipes, et Abiteboul garantit que la fin du partenariat avec McLaren ne cache pas une envie de départ chez Renault.

« Il n’y a aucun projet de départ, » assure-t-il. « Pour 2021, comme nous le savons tous, les (Accords) Concorde prennent fin et il y aura une discussion. Nous suivons les développements mais tous les indicateurs laissent penser que la Formule 1 sera plus forte, meilleure en 2021, donc si nous sommes là aujourd’hui, il n’y a aucune raison de ne pas être là en 2021. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)5

vendredi 04 octobre 2019 à 16:18 CHAPARRAL dit : @Juju: Parce que vous considérez ces termes comme virulents et caricaturaux ...dites -vous que je suis en deçà de la vérité !

vendredi 04 octobre 2019 à 15:49 Juju dit : @CHAPARRAL : "virer", "bande de charlots"... Franchement... un peu de nuance et de subtilité ne nuiraient pas, que diable ! On peut critiquer négativement la politique d'un team, sans forcément être systématiquement virulent ou caricatural.

jeudi 03 octobre 2019 à 19:34 CHAPARRAL dit : Eh oui ....tout ça c'est la logique de Renault F1 :il faut commencer par virer toute cette bande de charlots qui sont aux commandes ,sinon point de salut possible !

jeudi 03 octobre 2019 à 17:29 Juju dit : Une argumentation difficile à tenir. Un client, c'est quelqu'un qui paye ses moteurs, donc ça ne peut qu'être bénéfique à l'équipe mère qui amorti ses coûts. Et quatre moteurs, voir plus (Mercedes en aura donc 8!), sur les grilles de départ, c'est autant de données supplémentaires pour mieux corriger ou faire évoluer le moteur. Je ne vois vraiment pas en quoi ne plus disposer de client peut être positif pour l'équipe.

jeudi 03 octobre 2019 à 17:07 Yvan Samoto dit : Et bien ils vont droit dans le mur. Il n’y a qu’à voir Honda comme ils ont eu de la peine lorsqu’ils étaient qu’avec McLaren... Bon courage en tout cas.