F1 - Typhon : Les pilotes font confiance à la FIA

F1 - Typhon : Les pilotes pense que la FIA fera les bons choix

Les pilotes pensent que la FIA prendra les bonnes décisions en cas de forte pluie samedi au Grand Prix du Japon.

Le typhon Hagibis se rapproche du Japon et de grosses averses sont attendues sur Suzuka samedi. La FIA a confirmé que le planning pourrait évoluer, même si elle espère limiter les changements. Max Verstappen pense que les décisions seront assez évidentes pour la fédération.

- Mise à jour : Les qualifications auront lieu dimanche

« On saura très clairement s'il est possible (de rouler) ou pas, » a déclaré le Néerlandais en conférence de presse à Suzuka. « Pour le moment, cela ne semble pas très probable samedi. Cela a l'air d'être bon pour dimanche. »

Charles Leclerc pense aussi que la décision sera évidente et il fait confiance à la FIA : « Il est assez évident que si le typhon arrive ici, ce sera impossible de rouler, mais d'après mon expérience, et je n'ai qu'une saison et demi en Formule 1, ils ont toujours été assez prudents avec les conditions, » explique le pilote Ferrari. « Ils nous ont toujours demandé ce que nous pensions des conditions quand nous sommes au volant. »

Sainz pense que la FIA fera les bons choix

Carlos Sainz fait aussi confiance à la FIA : « Je fais une pleine confiance à Michael (Masi, le directeur de course) et son équipe pour que si nous roulons, ce soit dans des conditions sûres, » précise le pilote McLaren. « Hockenheim est un bon exemple. Dans les cinq premiers tours, c'était vraiment trop humide et tant qu'en milieu de classement, nous disions que ce n'était pas assez sûr, il n'y a pas eu de drapeau vert. »

George Russell pense qu'il sera peut-être possible de maintenir les séances en cas de forte pluie : « Je pense que nous pouvons rouler avec pas mal d'eau, » souligne l'Anglais. « Ce sont juste les flaques et l'aquaplaning qui nous limitent le plus. » Nico Hülkenberg pense à l'inverse que les conditions peuvent rapidement devenir impraticables : « Au niveau de la pluie, il n'en faut pas énormément pour que ce soit dangereux, » précise-t-il. « Surtout si on ajoute le vent. Je pense que c'est assez compliqué. »

« Nous pouvons évidemment débattre et discuter mais je pense que nous devons attendre de voir ce que nous allons avoir et la gravité, ou pas, et faire le bon choix sur le moment. »

La Coupe du Rugby se déroule également au Japon en ce moment. Deux matchs ont été annulés : France-Angleterre, prévu à Yokohama, près de Tokyo, et Nouvelle-Zélande-Italie, à Toyota, à une soixantaine de kilomètres de Suzuka.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

jeudi 10 octobre 2019 à 11:49 atypik dit : A souhaiter que les décisions cette fois ci seront un peu moins erratiques que celles de 2015 avec les conséquences que l'on sait...