F1 - Les équipes restent en désaccord pour 2021

F1 - Les équipes restent en désaccord pour le règlement 2021

Six des 10 équipes de F1 ne seraient pas satisfaites du règlement proposé pour 2021. Une réunion décisive est prévue mercredi.

La FIA doit valider le règlement 2021 le 31 octobre mais il n'y a toujours pas d'accord entre la fédération et les équipes. Selon BBC Sport, six des 10 équipes ont même manifesté leur désaccord avec les dernières propositions.

A Singapour, la FIA a présenté aux équipes le projet de règlement, qui prévoit de gros changements dans l'aérodynamique, pour rapprocher les performances des équipes, et des mesures pour réduire les dépenses, avec un plafonnement des budgets. Les équipes devraient avoir moins de liberté dans le développement des monoplaces.

Jean Todt, le Président de la FIA, souhaitait connaître la position de chaque équipe et la BBC a révélé que Mercedes, Ferrari et Red Bull ont mis en place un questionnaire adressé aux équipes, sur sur 10 sujets touchés par le règlement 2021, comme la liberté technique ou la standardisation de certaines pièces. Seules McLaren, Renault, Alfa Romeo et Williams se sont exprimés en faveur du règlement 2021 proposé.

Les équipes craindraient surtout des conséquences inattendues avec le nouveau règlement et de plus gros écarts entre les équipes puisque les grosses équipes disposent de plus de moyens de développement. Elles auraient aussi mis en avant la fragilité des pneus Pirelli, un règlement trop restrictif et leur opposition aux pièces standardisées, même si la FIA a déjà reculé sur plusieurs éléments.

Une réunion importante mercredi

Le sujet a été évoqué lors du Conseil Mondial du 4 octobre et depuis, une nouvelle réunion du groupe technique, avec les représentants techniques des équipes, s'est tenue dans les jours qui ont suivi. La BBC indique que Mercedes Ferrari et Red Bull ont fait des propositions à la FIA et à la F1 jeudi.

Une nouvelle réunion serait prévue le mercredi 16 octobre. Elle devrait être décisive : « Je pense qu'elle sera très importante parce que ce sera la dernière collective avant la fin du mois, quand un nouveau vote est prévu, » a déclaré Mattia Binotto, le patron de Ferrari, en conférence de presse vendredi. « Je pense que beaucoup de questions restent ouvertes et les discussions se poursuivent. Il est très difficile de dire quelles seront les résultats de ces discussions. Il y a des intérêts différents entre les équipes et la F1, et entre les équipes et la FIA. »

Le mode de gouvernance actuelle nécessite l'accord des équipes pour modifier le règlement et Ferrari dispose d'un droit de veto. Ce mode de gouvernance fait d'ailleurs partie des éléments qui pourraient changer en 2021, mais la Scuderia veut faire entendre sa voix : « Ferrari a l'intention de jouer son rôle (...) en raison de ce que Ferrari représente pour la F1, » a précisé Binotto. « Nous avons une voix, une voix importante dans les discussions. » L'Italien pense qu'il serait « dommage » que Ferrari ait à utiliser son droit de veto et il « ne pense pas » que ce sera sera nécessaire.

A voir aussi :
- Le règlement 2021 dévoilé
- Tous les détails du règlement 2021

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez