F1 - Pourquoi Vettel n'a pas été pénalisé

F1 - Pourquoi Sebastian Vettel n'a pas été pénalisé pour son départ

Les commissaires de course ont expliqué pourquoi Sebastian Vettel n'a pas été pénalisé pour un départ anticipé au Grand Prix du Japon.

Sebastian Vettel a légèrement bougé avant l'extinction des feux à Suzuka (vidéo), mais il n'a pas été sanctionné pour un départ volé. Les commissaires ont expliqué leur décision.

L'article 36.13 a) du Règlement Sportif précise que le jugement sur les départs volé doit être fait à partir d'un capteur et il ne mentionne pas les vidéos. Le capteur n'a donc pas décelé un départ volé et Vettel n'a pas été sanctionné.

« Les commissaires ont analysé les preuves vidéo et le report de départ volé basé sur les informations du capteur approuvé et fourni par la FIA et dont toutes les voitures sont équipées, » indiquent les commissaires. « Même si la vidéo montre un mouvement, ce mouvement était dans la tolérance autorisée par le système des départs volés. »

Vettel reconnaît une erreur

Sebastian Vettel a expliqué avoir relâché l'embrayage trop tôt. Il a été piégé par la longueur avant l'extinction des feux et il a finalement perdu du temps, ce qui a permis à Valtteri Bottas de le doubler.

« Les feux sont restés allumés longtemps, mais c'était de ma faute, » explique le pilote Ferrari après l'arrivée. « J'ai perdu mon élan. C'était pire qu'un mauvais départ, c'était un très mauvais départ. »

Vettel a précisé qu'il ne « sait pas » s'il est inquiété d'une pénalité. « Tu mens ! » s'est amusé Hamilton. « Non, » a répondu Vettel. « Si on vole le départ, on est évidemment attrapé. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)3

lundi 14 octobre 2019 à 16:05 atypik dit : Oui Bottas c'était vraiment la milliseconde pour Vettel c'était plus évident ...effectivement très bonne défense sur Hamilton en pneus frais rien à dire propre c'est juste qu'il commet (qu'il a commis) ne nombreuses erreurs de pilotages depuis un an et demi environ,c'est troublant venant d'un gars comme lui avec son palmarès.

lundi 14 octobre 2019 à 15:05 MANFRED91 dit : Pas de pénalités : normal, Bottas n’en avait pas reçu quand il avait agit de même au GP d’Autriche 2017. Quand aux erreurs de Vettel, il n’en a pas commis me semble-t-il en résistant à la Mercedes d’Hamilton pourtant meilleure sur cette piste.

lundi 14 octobre 2019 à 08:15 atypik dit : Maintenant avec Vettel c'est une erreur par GP... quadruple champion du monde quand même!