F1 - Hamilton estime qu'il a mal été conseillé

F1 - Lewis Hamilton veut comprendre sa stratégie au Japon

Lewis Hamilton a été surpris par sa stratégie au Grand Prix du Japon. Il pense qu'il aurait pu faire un seul arrêt avec de meilleurs conseils.

Lewis Hamilton a eu une stratégie décalée à Suzuka. Il a fait son premier arrêt cinq tours après Sebastian Vettel et quatre tours après Valtteri Bottas, et le second 11 tours après le pilote Ferrari et six tours après son équipier. Ce décalage a laissé penser que Hamilton pourrait faire un seul arrêt.

Le quintuple champion du monde a exprimé son incompréhension par radio. Il s'est étonné de l'écart grandissant avec les deux leaders après chaque arrêt. Mercedes lui a répondu que les pneus se dégradaient plus vite que prévu et Hamilton a alors voulu comprendre pourquoi il n'avait pas pris les pneus durs. Il veut comprendre les choix de l'équipe.

« Ce qui est surprenant, c'est qu'à chaque fois que je sortais des stands, j'étais deux fois plus loin qu'avant, ce qui est deux fois plus surprenant, » a expliqué Hamilton en conférence de presse après l'arrivée. « Puisque je ne pouvais pas le voir, je ne le savais pas et en sortant des stands, j'ai réalisé que j'avait perdu 10 secondes et j'ai dit "Pourquoi ? Vous auriez-pu me le dire. Si vous aviez dit que je serais 10 secondes derrière, j'étais à environ 22 secondes de Valtteri, j'aurais dit non et nous serions passés aux stands plus tôt." Donc nous allons en discuter. »

Hamilton pense qu'il aurait pu faire un seul arrêt

Après ses deux arrêts, Lewis Hamilton a dû attaquer pour revenir au contact de Sebastian Vettel. Il pense qu'une stratégie à un arrêt, adoptée par de nombreux pilotes, était possible, mais qu'il aurait fallu qu'il attaque moins.

« Avec de meilleurs conseils, je pense que cela aurait été possible, » précise l'Anglais. « Quand ils m'ont mis les pneus neufs, ils ont dit que nous allions faire deux arrêts parce que la dégradation était forte. Donc en prenant cette direction, je devais essayer de combler l'écart avec Seb. A chaque fois, je devais réduire cet écart, donc j'attaquais beaucoup plus sur les pneus. »

« En les utilisant comme ça, c'était impossible d'aller jusqu'au bout. Si dès le début, j'avais dit que nous allions rester en piste et voir si nous pouvions gérer (les pneus), j'aurais pu piloter différemment et peut-être aller jusqu'à l'arrivée. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)6

mercredi 16 octobre 2019 à 15:16 SAXO kitcar-96 dit : merci de ta reaction @hmmm

mardi 15 octobre 2019 à 20:28 Toujours dit : S était encore pire quand Nico rosberg était sont équipier, il était toujours en train de pleurer, et le pire s était à Monaco ou il arrivait pas à rattraper nico il disait que sa voiture avait un problème alors que nico se baladait le coude à la portière

mardi 15 octobre 2019 à 20:02 hmmm dit : Salut Saxo. Je confirme que l'article est bien traduit de l'original en anglais. C'est d'ailleurs le même discours que HAM a eu devant les caméras de ORF. Concernant l'article lui même, HAM n'a pas tort, il y aurait eu possibilité de faire un seul arrêt. Sauf que HAM oublie que BOT aussi pouvait passer sur une stratégie à un arrêt. HAM n'avait qu'à mieux se qualifier et de faire un meilleur départ, c'est là où il a perdu la course face à BOT.

mardi 15 octobre 2019 à 18:49 legars dit : Quand il perd, c'est jamais de sa faute, quel melon...

mardi 15 octobre 2019 à 16:59 SAXO kitcar-96 dit : ouais il faut que je relise une quatrième fois très surpris de cette reaction ( si l'info est réelle car je doute un peu quand on se rappelle des commentaires récents ) c'est pas très fairplay et fait planer une suspicion de faux jetons vraiment dommage en espérant que cette info est mal retranscrite ne serai ce pour que l'on puisse voir les 4 dernières courses dignes de copains qui se respectent et que le meilleur nous offre de belles victoires dans radios ( cela totto l'a promis NO RADIO CONSIGNE)

mardi 15 octobre 2019 à 16:18 MANFRED91 dit : A croire que Mercedes doit servir une kyrielle de raisons pour se justifier aux yeux d’Hamilton quand ce dernier ne gagne pas... comme s’il s’agissait d’un crime de lèse-majesté. Il va devenir une nouvelle fois champion du monde et il trouve encore le moyen de faire sa pleureuse, c’est super sympa pour Bottas !