F1 - Hamilton attend des progrès sur le moteur

F1 - Lewis Hamilton attend des progrès sur le moteur Mercedes

Lewis Hamilton estime que Mercedes n'a « pas eu une année fantastique » dans le développement de son moteur.

Ferrari a eu l'avantage en vitesse de pointe sur la majorité des circuits cette année. A Suzuka, Lewis Hamilton n'a pas pu doubler Sebastian Vettel malgré des pneus plus frais et il estime que Mercedes n'a pas assez bien développé son groupe propulseur cette saison.

« Je pense que nous n'avons pas eu une année fantastique au niveau (...) du développement du moteur, » a déclaré l'Anglais en conférence de presse à Suzuka. « Je pense que l'année a été vraiment difficile pour les mecs, ils ont continué à travailler énormément mais ils n'ont pas connu les mêmes succès dans ce département. »

Le moteur reste très fiable : « Nous avons eu une excellente fiabilité et j'espère que cela va continuer, et cela reste une chose dont nous devons être fiers, » souligne Hamilton.

Hamilton fait confiance à Mercedes

Le déficit de vitesse de pointe peut aussi s'expliquer par des différences dans les appuis et la trainée aérodynamiques. Lewis Hamilton pense que les progrès viendront surtout du département moteur, à qui il fait confiance.

« Nous devons essaye de réduire un peu la traînée aérodynamique mais aussi d'augmenter la puissance pour l'an prochain, » déclare Hamilton. « Ils donnent tout et je leur fait une pleine confiance pour faire des progrès la saison prochaine.

Hamilton estime que la vitesse de pointe de Ferrari est « incroyable » : « Cela complique vraiment les choses, même si on a l'avantage au niveau des pneus, » précise-t-il. « Mais je trouve que c'est cool, cela rend les courses intéressantes. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)4

samedi 19 octobre 2019 à 12:00 MANFRED91 dit : Oh mon Toto... tu as écrit ce pauvre commentaire à 2h38 du matin, c’est donc en écrivant n’importe quoi que tu comptes soigner tes insomnies ? Je te conseille plutôt de consulter ton médecin... moi ça va, mon teint n’est jamais rouge, et il est normal de dire qu’Hamilton est une pleureuse car se fendre de ce style de commentaire alors que l’on écrase le championnat avec une monture archi dominatrice montre un evident manque de tact, ne serait-ce que pour les ingénieurs moteur Mercedes qui s’échinent à trouver le mix idéal entre puissance et fiabilité.

samedi 19 octobre 2019 à 02:38 Toto de Monaco dit : ...personnellement il me fait penser à une certaine MANFRED91,qui ne peut s’empêcher de devenir toute rouge en crachant toute sa bille, dès que Hamilton parle ou que l'on parle de lui !!!...Une vraie petite "pleureuse" pour reprendre son expression favorite

vendredi 18 octobre 2019 à 23:52 L Ours dit : Manfrede,, MDR, bonne comparaison

vendredi 18 octobre 2019 à 23:12 MANFRED91 dit : Oui, Hamilton la pleureuse qui chiale parce qu’il n’a pas eu une année géniale... ça me fait penser à Sarkozy qui trouvait qu’en 2007 il n’avait pas été assez soutenu par ... Le Figaro !