FE - Porsche a beaucoup appris

FE - Porsche a beaucoup appris aux essais de Valence

Porsche a fait des essais utiles cette semaine à Valence en Formule E. Neel Jani attend des progrès dans les performances.

Comme Mercedes, Porsche a participé à ses premiers essais collectifs cette semaine à Valence, après plusieurs mois d'essais à huit clos. Le constructeur a beaucoup appris.

« C’était la première fois que nous étions face à toutes les autres équipes, et la première que notre équipe d’usine pouvait répéter les procédures de course avec deux voitures, » souligne Pascal Zurlinder, le responsable de la compétition usine chez Porsche. « Quelques incidents ont un peu écourté nos deux premières journées. Nous avons donc dû légèrement adapter le programme et faire quelques compromis. (La journée de) vendredi s’est très bien passée. Nous avons pu boucler le programme. »

« Pour nous, c’était une une semaine très importante pour apprendre à rouler avec les autres voitures durant un week-end de course. Les deux simulations de course ont été particulièrement instructives. Nous allons maintenant faire notre travail et tout faire pour nous préparer pour nos débuts en Formule E à Riyadh, que nous attendons avec impatience. »

Jani espère des progrès

André Lotterer estime que Porsche a beaucoup appris cette semaine, même si un accident mercredi matin l'a privé de la première simulation de course.

« Nous avons beaucoup roulé le premier jour, » déclare l’Allemand. « Cela s’est bien passé, mais nous avons découvert des domaines dans lesquels nous pouvons améliorer la voiture. Malheureusement, nous avons perdu du temps le deuxième jour, parce que j’ai percuté le mur de la chicane et qu’il a fallu du temps pour réparer la voiture. Je n’ai pas pu participer à la simulation de course, mais je me suis rattrapé le troisième jour. Dans l’ensemble, nous avons beaucoup travaillé sur notre programme, sans nous concentrer sur les temps, et nous avons fait un gros travail sur différents réglages, pour évaluer autant de choses que possible et arriver à Riyadh aussi bien préparés que possible. »

Neel Jani, présent depuis le début du développement du train propulseur de Porsche, attend des progrès dans les performances : « Nous avons appris des choses à chaque tour et trouvé beaucoup de solutions, » souligne-t-il. « En même temps, nous avons été confrontés à quelques nouveautés. C’est un processus d’apprentissage très intensif pour nous. Les simulations de course ont été très intéressantes et utiles pour nous. Mais nous ne sommes pas encore au niveau souhaité, en tous cas sur ce circuit. Malgré tout, nous avons progressé et nous pensons que nous allons tirer les leçons avant notre première course à Riyadh. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez