Publié le 24/10/2019 à 00:41

F1 - Renault pourrait faire appel de la décision

F1 - Renault pourrait faire appel de son exclusion à Suzuka

Renault se garde la possibilité de faire appel de son exclusion du Grand Prix du Japon. L'équipe doit se décider ce jeudi.

Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg ont été exclus du Grand Prix du Japon pour avoir utilisé un système de contrôle de la répartition du freinage, qui ne constitue pas une infraction au règlement technique mais que la FIA a considéré comme une aide au pilotage, ce qui est interdit par le règlement sportif.

Renault peut faire appel jusqu'à ce jeudi à 17h00 (heure française). L'équipe se garde la possibilité de le faire en raison de la nature de la décision, qui indique que le système n'est pas directement interdit par le règlement technique et qu'il s'agit d'une aide au pilotage, une infraction plus subjective que pour une question purement technique.

Mise à jour : Renault renonce à faire appel

« Même si la FIA a conclu avec Renault que le système était totalement légal selon le règlement technique de la FIA, les commissaires ont jugé que le système était en infraction au règlement sportif, concernant une aide au pilotage, » indique Renault dans un communiqué.

« Cependant, considérant la subjectivité de la qualification du système d'aide au pilotage et la variabilité des pénalités appliquées dans des cas récents, Renault F1 Team va considérer ses options dans le temps imparti par la FIA. »

Les commissaires reconnaissent une décision sévère

Dans leur décision, les commissaires ont reconnu que la sanction était « plus sévère » que pour des cas récents d'aide au pilotage. Ils ont précisé que les gains obtenus dans les affaires précédentes et dans ce dossier ont été « évalués spécifiquement », ce qui a mené à la décision d'exclure les pilotes.

Cette décision est importante dans la lutte pour la quatrième place, actuellement occupée par McLaren. Les points perdus par Renault ont fait passer son retard de 32 à 43 points, avec seulement quatre courses à disputer.

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez

Commentaire(s)1

jeudi 24 octobre 2019 à 02:24 mocox dit : on aime pas les français en f1 point barrrrrrrrrr