F1 - Renault explique les changements en interne

F1 - Pourquoi Renault a remanié son équipe technique

Renault avait une « petite faiblesse » dans son département aérodynamique selon Cyril Abiteboul. L'équipe a fait plusieurs changements.

Renault a annoncé plusieurs changements dans son équipe technique pendant le week-end d'Austin, surtout dans le département aérodynamique. Peter Machin, qui en était le responsable, a quitté Renault et Dirk de Beer, un ancien membre de l'équipe depuis passé par Ferrari et Williams, va lui succéder. Renault a aussi annoncé le recrutement de Pat Fry, un ancien ingénieur de McLaren et Ferrari. Le châssis est le point faible de Renault et Cyril Abiteboul, directeur général de l'équipe, estime que des changements étaient nécessaires.

« Nous nous sommes concentrés sur la croissance, en termes de quantité, » a expliqué le Français en conférence de presse à Austin. « C'était nécessaire, mais en parallèle nous avons également cherché à avoir un leadership technique un peu plus fort, pour renforcer l'équipe dans ce domaine, où nous avions une petite faiblesse. C'est pour cela que nous avons restructuré notre département aérodynamique, en associant des recrutements et des promotions en interne. »

« Je ne vais pas entrer dans le détail mais nous espérons tous que cela va souvenir (...) notre département aéro, qui est important, avec de bonnes installation, un équipement de pointe, donc ils savent que nous devons faire mieux. »

Renault a peu de chances de revenir sur McLaren

Renault a 38 points de retard sur McLaren Avec deux courses à disputer. L'équipe française a peu de chances de remonter au quatrième rang, l'objectif fixé à la saison.

« Cette année a été marquée par de grandes satisfactions mais également certaines difficultés, » estime Abiteboul. « Il est évident que ce sera difficile de conserver la quatrième position de l'an dernier, c'est un euphémisme. »

« Mais je suis satisfait qu'un groupe propulseur propulseur Renault conserve cette position. Nous sommes dans une lutte serrée face à (...) Toro Rosso et Racing Point, c'est donc c'est difficile à plusieurs niveaux. »

Photo de Vincent Lalanne-Sicaud

posté par :
Vincent Lalanne-Sicaud

Réagissez